Performances

2021 : les TPE-PME ont embauché et maintenu ou augmenté leur activité

Le 28/12/2021
par Laëtitia Muller
Deux baromètres publiés en cette fin décembre 2021 montrent la résistance des TPE-PME face à la crise sanitaire. Celui de l'Urssaf sur l’activité économique du 22 décembre révèle que les déclarations d’embauche de plus d’un mois restent sur un niveau haut. De son côté, le baromètre Image PME du 3e trimestre 2021 relève une activité en croissance, avec une hausse de CA de 4,5% par rapport à la même période en 2020.
Partager :

Des déclarations d’embauche en augmentation en 2021

Dans son baromètre économique du 22 décembre 2021, l’Urssaf enregistre une diminution de 3,4% du nombre de déclarations d’embauche de plus d’un mois (hors intérim) au mois de novembre 2021.

→ En octobre ce chiffre avait augmenté de 1,5%.

L’Urssaf impute cette baisse des déclarations d’embauche par la diminution des embauches en CDD de plus d’un mois (- 7,5%).

Donnée importante : celles en CDI restent en légère hausse (+ 0,8%).

"Sur un an, les déclarations d’embauche en CDD de plus d’un mois progressent de 32,5% tandis que celles en CDI augmentent de 59,2%. Par rapport à février 2020, les évolutions sont respectivement de + 7,5% et + 13,4%", selon l’institution.

Une activité des TPE-PME en croissance

Autre étude et même constat : les TPE-PME résistent face à la crise sanitaire.

En effet, le baromètre "Image PME" du 3e trimestre 2021, élaboré à partir des données de la base de données StatExpert de l’Ordre des experts comptables, relève une activité des TPE et PME en croissance avec un chiffre d’affaires en hausse de 4,5% par rapport à la même période en 2020.

Le baromètre souligne également l’augmentation de 2,8% du CA par rapport à 2019, soit avant la crise.

Des disparités régionales

Si les TPE-PME affichent toutes une hausse de leur activité par rapport à l’année passée, certaines régions marquent des progressions plus fortes.

Ainsi, les TPE et PME situées en Corse enregistrent une augmentation d’activité sur un an de + 14,6%.

En tête également les petites entreprises de Nouvelle-Aquitaine avec + 11,8% d’activité.

L’Île-de-France est à la traîne avec néanmoins une hausse de 6,6%.

Par rapport aux taux d’activité de 2019, certaines TPE-PME affichent des résultats moindres. Ainsi, entre 2019 et 2021, l’activité de ces entreprises est quasi nulle dans le Grand-Est (+0,1%) et de –7% en Île-de-France.

Des évolutions disparates selon les secteurs

L'évolution des CA du 1er au 3e trimestre 2021 par rapport à la même période de l’année précédente fait apparaître des résultats en hausse pour la construction avec + 17,2%.

Les artisans boulangers pâtissiers affichent une hausse de 13,1% tout comme les artisans coiffeurs.

À la traîne, la restauration et les débits de boissons avec respectivement -22,3% et -21,8%.

Seule la restauration rapide connait un regain de CA avec 4% de progression d’une année sur l’autre.

Partager :