Soutien

Boucheries vandalisées : CMA France lance une pétition

Le 14/05/2019
par Samira Hamiche
Trop, c’est trop. Face à la recrudescence des attaques de groupuscules antispécistes contre des boucheries, le réseau des Chambres de métiers et de l’artisanat lance aujourd'hui une pétition de soutien. Objectifs : alerter les pouvoirs publics pour protéger les professionnels de la branche, et démontrer la solidarité de la « famille Artisanat ».
Partager :
Visuel de la pétition "Tous bouchers"

Pour les bouchers, la coupe est pleine. Dernier en date d’une longue série d’actes de vandalisme : l’agression, le 4 mai dernier, d’un boucher bio du marché couvert Saint-Quentin (Paris Xe). Traumatisé par l’événement (du faux sang répandu sur son étalage), l’artisan a dû suspendre son activité...

La Confédération française de la boucherie, charcuterie, traiteurs (CFBCT) n’a pas tardé à condamner cette énième incursion d’extrêmistes antispécistes, réclamant la comparution immédiate des responsables et surtout la création d'une commission d'enquête parlementaire "sur les mouvements et associations vegan et leurs financements".

Stop à l'intimidation, place au dialogue

Lors de l'assemblée générale de la CFBCT, le président du réseau des Chambres de métiers et de l'artisanat (CMA France), Bernard Stalter, s'est joint à la CFBCT et à son président, Jean-François Guihard, en condamnant toute forme de violences".

"Si nous défendons le principe selon lequel chacun est libre de ses opinions, nous dénonçons néanmoins les méthodes d'une minorité qui veut imposer ses convictions par l'intimidation et ce en perturbant volontairement l'activité des professionnels, ou en recourant à la violence", souligne le représentant du réseau des CMA. 

Bernard Stalter met également en avant le volontarisme des artisans bouchers et charcutiers, bien conscients des enjeux éthiques et écologiques entourant la filière viande. "La question du bien-être animal comme celle de l’empreinte écologique de notre consommation alimentaire doivent être posées. Mais cela ne peut passer que par le dialogue et la concertation et en aucune façon par la violence et la stigmatisation", développe le président de CMA France.

Une pétition pour protéger les artisans 

La profession attend désormais des mesures fortes "pour assurer la protection des 18 000 artisans bouchers-charcutiers et leur liberté d'exercer leur métier sans être menacés, insultés ou persécutés par quelques individus ou groupuscules violents", exhorte Bernard Stalter.

Dans cette optique, CMA France lance une pétition à l'adresse du Premier ministre, Edouard Philippe. Disponible en ligne, elle est accompagnée du message suivant : "Nous, les artisans, sommes tous bouchers".

Il est aussi possible de soutenir et suivre cette pétition sur les réseaux sociaux avec le hashtag #TousBouchers.

>> A lire aussi : Vandalisme antispéciste : les bouchers-charcutiers ripostent

Partager :