Indemnisation

Chômage partiel : ce qui change le 1er juin

Le 26/05/2020
par lemondedesartisans.fr
A compter du 1er juin, l'État ne prendra plus en charge que 60 % du dispositif d'activité partielle, contre 70 % jusqu'à présent. En conséquence, les employeurs devront mettre la main à la poche... Ne sont toutefois pas concernés les secteurs de l'hôtellerie, de la restauration et de l'événementiel.
Partager :

Alors que l'activité partielle touche à ce jour 8 millions de salariés du privé, le ministère du Travail a annoncé plusieurs ajustements à partir du 1er juin. 

L'État et l'Unedic ne rembourseront plus que 60 % de la rémunération brute des salariés au chômage partiel. Par conséquent, les entreprises ayant recours à l'activité partielle après le 1er juin devront prendre en charge 10 % de la rémunération brute de leurs salariés mis au chômage.

Les entreprises de l'hôtellerie, de la restauration et de l'événementiel ne sont toutefois pas concernées par ce changement.

Du côté des salariés, rien ne changera s'ils touchaient entre 84 % et 100 % de leur salaire net. Les salariés au Smic continueront par ailleurs à percevoir 100 % de leur salaire net. 

Le plafond des rémunérations couvertes par l'activité partielle ne change pas non plus : il reste fixé à 4,5 Smic. 

Partager :