Aménagement des locaux

Des travaux motivés par le bien-être des salariés

Le 04/09/2018
par Isabelle Flayeux
Pour réunir les conditions idéales à la réussite d’un projet d’aménagement et en tirer tous les bénéfices, des accompagnements existent aux différentes phases de changement. Cas pratique avec François de Zutter, gérant de l'Art du bois, à Lavau (Aube).
Partager :
L’investissement de l'entreprise dans le centre d’usinage a permis de gagner en réactivité, de répondre à de nouveaux marchés et ainsi d’augmenter le chiffre d’affaires… et d'embaucher !

Installé à Lavau, au cœur de la zone artisanale du Moutot, L’Art du Bois est spécialisé dans la menuiserie et les aménagements extérieurs, l’agencement de bureaux et magasins, l’agencement intérieur et l’isolation. Sa clientèle se répartit entre professionnels (60 %) et particuliers. L’année dernière, l’entreprise a vécu au rythme d’un chantier de six mois. "Nous avons agrandi le bâtiment pour développer l’espace de stockage de produits finis et créer une zone de travail supplémentaire destinée à accueillir un centre d’usinage à commande numérique, une aspiration et un compresseur, explique François de Zutter, gérant. La réalisation de l’ensemble des travaux a été motivée par le bien-être quotidien des collaborateurs (dix-sept salariés dont trois apprentis)."

8 salariés sur 10 considèrent que l’aménagement de leur espace de travail favorise leur performance.*

Des bénéfices considérables

Avec l’appui de la chambre de métiers et de l’artisanat (CMA) de l’Aube, L’Art du Bois, qui a dépensé 85 850 euros, a obtenu une subvention de la Région Grand-Est de 25 755 euros pour l’achat du matériel. L’investissement dans le centre d’usinage a permis de gagner en réactivité, de répondre à de nouveaux marchés et ainsi d’augmenter le chiffre d’affaires, mais pas seulement. "Nous avons embauché un salarié dédié à la machine et formé pour la rentabiliser au maximum. Grâce à l’extension du bâtiment, nous avons réorganisé l’espace de travail et aménagé un réfectoire avec plus de confort pour le personnel." Avant et tout au long de la phase travaux, l’entreprise a bénéficié de l’accompagnement d’un conseiller en développement technologique de la CMA. "Nous avons également pris des conseils auprès d’un architecte afin d’optimiser l’agencement des nouveaux locaux et auprès de professionnels du matériel technique afin de garantir au mieux la mobilité et la sécurité des collaborateurs dans l’espace de travail."

* Source : étude Engaging workplace 2017

Bien-être et performance au travail

• Entre 25 000  et 35 000 euros/an : coût des TMS (troubles musculo-squelettiques) induit par de mauvaises postures.

• +  3 à 15 % de performance avec un meilleur éclairage.

+  5 % de productivité grâce à un espace de travail bien conçu.

 350  euros/m2/an : gain estimé de productivité grâce à une démarche sensitive dans l’entreprise.

Source : Ideal place to work

Partager :