#SEMAINEARTISANAT

Elisabeth Bonjean, maire de Dax et artisan d’un jour

Le 08/07/2019
par CMA des Landes
Du 3 au 9 juin, la Semaine nationale de l’artisanat a mis à l’honneur partout en France les artisans, leurs savoir-faire et leurs entreprises.
Partager :
Elisabeth Bonjean artisan d'un jour, avec Marc vernierElisabeth Bonjean, maire de Dax et présidente du Grand Dax, avec Marc Vernier, président de la CMA des Landes, et Didier Boisvert, menuisier ébéniste à Bénesse-lès-Dax

Baptisé Artisan d’un jour, le fil rouge de cette semaine est d’inviter une personnalité à vivre le quotidien d’un artisan installé sur son territoire, en l’immergeant quelques heures dans un atelier ou un laboratoire. Au travers des échanges avec l’artisan, ses salariés et ses apprentis, l’objectif est de lui faire découvrir les attraits, les richesses et les problématiques d’un métier.

« Choisir l’artisanat, c’est intégrer un secteur qui offre une formation, des perspectives professionnelles et d’épanouissement aux jeunes comme à ceux qui font le choix de la reconversion. Gérer une entreprise artisanale, c’est mettre à la disposition de la clientèle son savoirfaire et participer au développement des territoires. Ce sont ces réalités de terrain que nous avons voulu faire vivre à Élisabeth Bonjean, maire de Dax et présidente de l'agglomération », annonce Marc Vernier, président de la CMA.

 

« À la bonne lune »

Notre invitée du jour a fait le choix de (re)découvrir les métiers d'ébéniste et de menuisier, renouant ainsi avec des souvenirs liés à sa prime jeunesse. Rencontre à Bénesse-lès-Dax chez Didier Boisvert dans un atelier, soigné et ordonné, où tout objet a sa place.

Dès son arrivée dans ce décor de pièces de bois, de portes et de fenêtres, Élisabeth Bonjean nous raconte :

« Mon grand-père était menuisier. Il m'avait installé un vrai établi dans son atelier et je disposais de vrais outils ! Je retrouve ici toutes les odeurs de bois, de vernis, de colle qui ont accompagné mon enfance. »

Revêtue de la combinaison bicolore de l’entreprise, notre artisan d’un jour entre en action. Didier Boisvert fait d’abord le tour des lieux ; il présente ses salariés dont son épouse Françoise, son apprenti, puis, non sans une pointe d’humour, démarre ses explications : « Ici on ne trouve pas de bois vert, mais du bois sec ! C’est essentiel. Avant, on coupait le bois à la bonne lune, c’est-àdire avant la montée de la sève et on le stockait dix ans. Aujourd’hui, c’est terminé. Le bois est placé dans un séchoir deux semaines, puis stabilisé quatre autres semaines minimum avant d'être travaillé. » Munie de différentes gouges, Élisabeth écoute les explications de l’ébéniste Michel. Elle reproduit ses gestes pour sculpter un raccord de moulure, puis usine un tenon et une mortaise avant de poncer et enfin vernir sa pièce de bois.

Le maître des lieux a conclu la séance de travail ainsi : « Je formule un souhait ; nous comptons sur votre appui pour susciter l’envie et l’intérêt auprès des jeunes et favoriser leur orientation dans les métiers du bâtiment. »

Notre invitée a vécu l’engagement de tous ces hommes de talent. En un mot, elle a été témoin de la passion que tout artisan éprouve en exerçant son métier et en offrant le meilleur de lui-même à sa clientèle !

 

En savoir plus sur les réseaux sociaux avec #SemaineArtisanat


Service communication : Claudine Vidal 0558058174 | c.vidal@cma-40.fr

Partager :