Se connecter
National Actualités
Communication

La Capeb affiche son engagement

Le 03/10/2018
par Samira Hamiche
Campagne communication Capeb
La Confédération des artisans et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) lance le 8 octobre une vaste campagne de communication pour promouvoir son action auprès des artisans du bâtiment et de leurs conjoints collaborateurs.

La Capeb fête cette année ses 73 ans. Mais en plus de sept décennies d'engagement, l'organisation professionnelle s'est faite discrète... Au point où les artisans du bâtiment, qui la connaissent pourtant bien, ont encore du mal à cerner son action sur le terrain. C'est pourquoi la Capeb lance dès le 8 octobre une vaste campagne de promotion à travers des spots radio et un affichage sur le web. 

"La communication, ce n'est pas du tout dans nos gènes", a souri le président de la Capeb, Patrick Liébus, lors de la présentation de cette campagne, le 3 octobre. "La Capeb a une véritable notoriété : elle est la première organisation patronale de France, celle qui compte le plus d’adhérents", a-t-il souligné. "Certains artisans du bâtiment pensent même déjà en faire partie, alors qu'ils ne sont pas du tout adhérents... D'où l'intérêt de communiquer".

Répondre aux défis de demain

Ubérisation, concurrence accrue, nouveaux marchés et modes de consommation... A l'heure des grandes mutations, "il est de notre responsabilité de faire savoir ce que fait la Capeb", a insisté la vice-présidente de la Capeb Sabine Basili, qui a coordonné les travaux liés à cette campagne. "Ce qu’on a mis en place sur les mutations des métiers n’est pas connu", regrette-t-elle. A tous les niveaux, les élus de la Capeb, se sont interrogés sur les moyens de "nouer des relations plus étroites avec les artisans, et communiquer dessus."

Deux ans auront été nécessaires pour bâtir une campagne ciblée et conforme aux attentes des artisans du bâtiment. Suite à un appel d'offres, son élaboration finale a été confiée aux agences Anatome et Madame Bovary.

En parallèle, une étude a été commandée à l'Ifop en novembre 2017 pour connaître les attentes des artisans du bâtiment vis-à-vis de la Capeb. En résulte une bonne notoriété "spontanée" (50 % connaissent la Capeb) et une bonne perception de l'organisation professionnelle (62 % en ont une image positive).

Ce que veulent les artisans

Cette même étude fait émerger une demande centrale : les artisans plébiscitent une aide concrète à l'activité, pour faire grandir leur entreprise. Autres volontés affichées : la défense de leur profession et une communication plus précise sur les actions de la Capeb. L'aide à la relation client et la création de labels valorisants auprès de la clientèle figurent parmi les autres demandes.

"L'artisan veut rester maître de son entreprise, mais il dit 'aidez-moi à faire mieux'." Patrick Liébus

"Cette campagne marque la transition d'un syndicalisme d'amitié à un syndicalisme de solution", a quant à lui noté Eric Zajdermann, président d'Anatome. Elle souligne "le sentiment de fierté d'appartenance" et l'utilité de la Capeb "pour les artisans du bâtiment et pour les clients". 

Une campagne ciblée

Déclinée autour du slogan "Vous conseiller, vous accompagner, vous défendre", la campagne met en avant de vrais artisans du bâtiment sur leur chantier.

Elle comprend :

  • quatre spots radio de trente secondes, diffusés dès octobre sur des ondes nationales et locales
  • trois chroniques radio d'une minute (novembre)
  • huit affiches (presse)
  • un film 
  • des publications sponsorisées sur Facebook et Twitter.

Le tout sera diffusé jusqu'en janvier prochain.

L'artisan et son bras droit

La campagne cible également les conjoints collaborateurs. A quelques jours de l'annonce, par Delphine Gény-Stephann, du renforcement de la protection de leur statut, Patrick Liébus a globalement salué le dispositif. "Il ne faut plus qu'il y ait de femmes en France sans système de protection sociale". Pour éviter aux artisans de subir la mesure - qui accorde par défaut le statut de salarié aux conjoints collaborateurs, ce qui n'est pas toujours la bonne solution - la Capeb veillera à "accompagner les artisans pour choisir le meilleur statut".

Partager :
og_groupe
Hauts-de-France
National

Fil infos