Mettre ses produits en scène pour les valoriser

À la rencontre des clients

Le 18/04/2018
par Mélanie Kochert
Petite entreprise d’ébénisterie installée à Mansigné (Sarthe), Ateliers Jovis fabrique des comptoirs de bar, des tables de billard et des cuisines à l’élégance franche et racée. Elle a gagné sa popularité sur les Salons, en allant à la rencontre directe de ses clients avec ses plus belles pièces. Depuis les années 2000, Internet, son second showroom, déploie également loin sa notoriété.
Partager :
Imprégné de la tradition de l’ébénisterie française, Éric Jovis a reçu le titre de maître artisan et l’agrément au label de qualité « Artisan ébéniste de France ».

L’histoire commence dans les années 80 lorsqu’Éric Jovis, jeune ébéniste d’art spécialisé dans la restauration de mobilier ancien, se prend de passion pour le billard. L’amour du jeu devenu amour… de la table de jeu, l’artisan décide de faire sien le tour de main des billardiers du XIXe siècle.

Après plusieurs années de perfectionnement, il installe son atelier de fabrication et s’assure notoriété auprès d’une clientèle grandissante de particuliers. Sculpteur de tables aux belles matières brutes (chêne, zinc, étain…), l’ébéniste élargit ensuite ses compétences aux bars et comptoirs, ainsi qu’aux cuisines artisanales. "Ma stratégie, depuis le début, c’est d’être différencié, avec des produits qualitatifs, techniques et originaux, souffle Éric Jovis. Mon deuxième axe, c’est de me déplacer. De ne pas attendre que les clients viennent à moi, mais d’aller à leur rencontre."

Penser scénographie des produits

Rapidement, Éric Jovis a confronté ses productions au public lors de Salons régionaux et a développé son activité à un niveau national en participant à la Foire de Paris, au Salon du meuble ou à celui du patrimoine culturel. L’occasion d’acquérir un savoir-faire en matière d’événementiel et de scénographie de produits (décoration, éclairages, recréation d’ambiances) avec l’aide d’une agence de communication et d’un architecte d’intérieur. "Nos expositions, nous les avons toujours voulues très déco, avec de belles pièces, pour que les gens puissent se projeter, s’imaginer avec, chez eux."

La renommée aidant, Éric Jovis n’a plus tant besoin de courir les Salons qu’autrefois. Internet lui facilite également les prises de contacts et l’extension de son carnet de commandes. Pour le plaisir, l’artisan s’octroie encore une manifestation par an : le Salon Art & Décoration de Paris la Villette, qu’il affectionne et pour lequel il crée encore un modèle spécifique de cuisine chaque année.

www.jovis.fr

Avant d’exposer, analyser

Aux artisans désireux d’exposer sur des Salons, Éric Jovis conseillerait "de bien analyser leurs propositions" (sont-elles spécifiques ?, en adéquation avec la cible de la manifestation ?), "et de se fixer des objectifs. Pour ne pas juste mobiliser du temps et de l’énergie…" Comme le rappelle l’artisan, "un Salon ne commence à générer des ventes qu’au bout de quelques années. Alors, bien sûr, il faut de la persévérance, mais aussi savoir arrêter lorsque les voyants ne tournent pas au vert. Par contre, bien communiquer sur Internet, en utilisant tous les outils numériques à disposition, ça, c’est essentiel !"

Partager :