Se connecter
National Actualités
Conjoncture

Les défaillances d'entreprises au plus bas depuis 10 ans

Le 25/01/2018
par lemondedesartisans.fr
Défaillance entreprises
D'après une étude menée par Altares, l'année 2017 a été marquée par une baisse remarquable des défaillances d'entreprises, ramenant le niveau de sinistrabilité des entreprises au plus bas depuis 2008.

D'après une étude du cabinet Altares publiée le 25 janvier, les défaillances d'entreprises en France ont décru de 4,6% en 2017, sauvant ainsi 30 000 emplois. Du jamais vu depuis novembre 2008, note le cabinet.

Sur l'année, la sinistralité a reculé pour l'ensemble des entreprises, toutes tailles confondues. Par secteur, les défaillances ont continué de reculer dans la construction, à la fois dans les métiers du bâtiment et dans l'immobilier. Au total, elles ont baissé de 10%. Du côté de l'industrie, le repli est de 5%.

Sur l'ensemble de l'année, 55 175 entreprises ont été placées en procédure de sauvegarde, de redressement ou de liquidation judiciaire, contre 57 844 en 2016. En outre, le nombre d'emplois menacés par ces procédures collectives a de fait reculé, repassant pour la première fois en dix ans sous le seuil des 200 000, pour s'établir à 166 500. 

Des activités toujours en difficulté

Face à l'embellie, Altares appelle toutefois à la prudence. Car l'étude met en exergue une hausse des défaillances au quatrième trimestre (+1,8%), la dégradation se concentrant sur le mois de décembre (+5,7%). De façon générale, il sera ardu de revenir à un niveau de sinistralité d'avant crise, soit 50 300 à fin 2007.

Si l'industrie manufacturière a été épargnée, la situation reste plus fragile dans l'agroalimentaire, et en particulier dans la boulangerie, secteur qui concentre 80% des défaillances.

La hausse des défaillances est également marquée dans les activités d'assurance et financières, celles d'agents et courtiers d'assurances (+ 22 %). Autre secteur en peine : l'hébergement, où les défaillances ont crû de 19%. Quant à l'agriculture, elle est encore en grande difficulté, avec une augmentation de 10% des défaillances, celles-ci étant particulièrement marquées dans l'élevage.

Télécharger l'étude complète

Partager :

Fil infos