Se connecter
National Actualités
Politique économique

L'Etat et les Chambres de métiers nouent un "contrat de confiance"

Bruno Le MaireLe ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire est intervenu pour la première fois à l'Assemblée permanente des Chambres de métiers et de l'artisanat (APCMA), mardi 27 juin 2017.
Invité de l'Assemblée permanente des Chambres de métiers et de l'artisanat (APCMA) le 27 juin, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a tendu la main au réseau des CMA, auquel il a adressé un message de confiance.

Pour la première fois depuis son accession au gouvernement, le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, est intervenu devant l’ensemble des présidents des Chambres de métiers et de l’artisanat (CMA) réunis à Paris le 27 juin, dans les locaux de l’APCMA.

A cette occasion, le président de l'APCMA, Bernard Stalter, a rappelé les priorités du secteur de l'artisanat. Il a notamment souligné "l’urgence dans laquelle se trouvent les entreprises artisanales pour trouver du personnel qualifié", indique un communiqué de l'institution.

Il a en outre exhorté le ministre à entretenir et consolider son lien de confiance avec le réseau des CMA, garant d'une expertise sur des sujets forts tels que l'aménagement du territoire, l'accompagnement des entreprises, la formation professionnelle ou encore l'apprentissage. Objectif : travailler avec Bercy pour valoriser les entreprises artisanales et leur permettre de former et recruter des millions de demandeurs d'emplois.

"Je vous invite volontiers à nous considérer comme votre secrétariat d’Etat à l’artisanat", a ainsi suggéré Bernard Stalter au ministre de l'Economie. "Le réseau est prêt pour répondre aux défis de réformes lancées par le gouvernement et fixer ensemble une nouvelle feuille de route pour les cinq prochaines années", rappelle l'APCMA. 

Un plan d'action pour les artisans

 "L'artisanat, c'est l'histoire de France. Défendre l'artisanat, c'est donc défendre notre histoire nationale", a souligné Bruno Le Maire, qui entend ainsi soutenir "un patrimoine". 

Conscient des enjeux de croissance portés par le secteur, le ministre de l'Economie et des Finances a annoncé "un plan d'action pour l'artisanat, avec priorité à l'emploi". Ce plan transversal associerait les ministres du Numérique, du Travail, de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur.

Parmi les autres mesures annoncées par le ministre figurent notamment la "transformation" du Régime social des indépendants (RSI), qui d'après lui "multiplie les défaillances". 

Il est également question de faciliter l'accès au financement pour les très petites entreprises (TPE), en attribuant à une banque la mission d'accorder des crédits de faible montant. Il s'agirait, a précisé Bruno Le Maire, de La Banque Postale, qui a annoncé le même jour avoir racheté la plateforme de crowdfunding KissKissBankBank.

21 propositions pour les artisans

A l'issue de cette rencontre, Bernard Stalter a remis à Bruno Le Maire le livre blanc 21 outils pour l'artisanat du XXIe siècle, base de travail pour Bercy et les CMA.

Partager :

Fil infos

| 17/11 | 12:30 |
Création - Transmission
| 17/11 | 12:15 |
Nouvelle-Aquitaine
| 16/11 | 15:15 |
MIF Expo
| 16/11 | 14:00 |
Prélèvement à la source
| 15/11 | 10:15 |
Automobile