Se connecter
National Actualités
L'Atelier du pain

Une envolée d'apprentis

Gouin boulangerie
Lauréat du Prix du maître d’apprentissage 2018, catégorie « Mobilité internationale », Nicolas Gouin aide les jeunes à déployer leurs ailes, jusqu’au bout du monde.

Si un oisillon sait instinctivement comment battre des ailes pour voler, il doit apprendre pour manœuvrer habilement et atterrir en douceur. Les oisillons de Nicolas Gouin, boulanger à Cailly (Seine-Maritime), ont tant et si bien appris qu’ils se sont envolés jusqu’à Sydney, New York, Dubaï, Helsinki… Une belle performance pour cet artisan exerçant dans un village de 700 habitants, "où l’idée d’échanges internationaux entre apprentis ou d’implantations à l’étranger prête à sourire".

"Certains de mes apprentis ont eu la chance d’effectuer des stages dans d’autres pays via Erasmus + ou la chambre de métiers et de l’artisanat. Je pense à ce jeune homme de 21 ans qui est parti trois semaines en Chine faire découvrir le savoir-faire français. Le dirigeant de la boulangerie qui l’a accueilli est même venu chez nous se familiariser avec nos techniques de travail ! Il y a aussi d’anciens apprentis qui se sont installés à l’étranger."

Des bagages solides

Bien que – ou peut-être parce que – lui-même n’a jamais travaillé ailleurs qu’en France, Nicolas encourage vivement ses apprentis à voyager. "C’est une sacrée opportunité ! Mon épouse, qui travaille avec moi, et moi-même apportons à ces jeunes toute l’aide que nous pouvons. Pour leur trouver un point de chute, les assister dans leurs démarches…"

C’est en participant à leur progression professionnelle que Nicolas aide véritablement ses apprentis à prendre leur envol. "Quand ils sortent de chez moi, ils sont employables. Ils ne sont pas là pour gratter des plaques ou faire le ménage. Ils savent faire ce que je fais et ont appris le respect professionnel."

Former est aussi naturel pour l’artisan que de respirer. "Ici, on est un peu le village d’Astérix et Obélix. Sauf que c’est dans l’apprentissage qu’on est tombés quand on était petits !"

* Coorganisé par l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat (APCMA) et Garance.

 

L’Europe à ses pieds

Le 9  novembre à Vienne (Autriche), dans le cadre de l’Alliance européenne pour l’apprentissage, la Commission européenne a décerné une série de prix d’excellence dans le domaine de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Seul Français en lice, Nicolas, dont la candidature était soutenue par l’APCMA, a été élu lauréat de la catégorie TPE/PME. "J’étais abasourdi et tellement heureux. C’est gratifiant pour une petite structure comme la nôtre d’être reconnue sur la scène européenne. Je suis aujourd’hui considéré comme un ambassadeur de l’apprentissage. On m’offre des tribunes, dont je fais bon usage."

Facebook : @boulangeriecailly

Partager :

Fil infos

| 13/02 | 15:00 |
Société
| 13/02 | 10:15 |
Métiers d'art
| 12/02 | 10:45 |
entreprises
| 12/02 | 10:00 |
Aides aux entreprises
| 31/01 | 15:00 |
Reprise d'entreprise