Manche

Accord en faveur des métiers de bouche

Le 26/04/2016
Partager :

Bien qu'il offre une densité d'entreprises alimentaires supérieure à la moyenne nationale (près de 400 de boulangeries, 190 boucheries…), le département de la Manche connaît une érosion du nombre de ses métiers de bouche. Pour répondre aux défis auxquels sont confrontées ces professions, la CMA 50 a cosigné le 21 mars avec les syndicats boulangers, pâtissiers, charcutiers-traiteurs et bouchers de la Manche la première Convention de promotion des métiers de l'alimentaire.

La Chambre de Métiers et de l'Artisanat s’engage à ce titre à mobiliser ses compétences en appuyant la promotion des métiers de bouche et des entreprises alimentaires, en accompagnant ces entreprises dans leur développement, en apportant un soutien aux créateurs, repreneurs comme aux cédants, mais également en animant l'Observatoire des métiers de l'alimentaire dans le département.

Une manière de prendre les devants "avant qu'il ne soit trop tard", selon Jean-Denis Meslin, président de la CMA 50, et de "maintenir les fonds en milieu rural", face à la désertification des campagnes.

Partager :