Se connecter
Fil Infos
Prélèvement à la source

La Capeb réclame une indemnisation

A la suite de l’annonce du maintien du prélèvement de l’impôt à la source le 5 septembre, la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb) s’alarme, dans un communiqué de presse, "des conséquences désastreuses d’un tel dispositif pour les entreprises artisanales du bâtiment qui n’ont pas les ressources financières et humaines nécessaires pour endosser la responsabilité de la collecte de l’impôt".

La Capeb demande de ce fait au Gouvernement, et plus particulièrement au ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, "des indemnisations afin d’accompagner ce dispositif qui va compliquer la vie des entreprises" selon Patrick Liébus, le président de la confédération.

Selon la Capeb, en plus de la charge de travail supplémentaire ("estimée à une semaine par an en moyenne"), cette réforme impliquerait notamment "des dépenses afin de s’adapter, comme un changement de logiciels informatiques, qui représente plusieurs milliers d’euros d’investissement, et éventuellement la nécessité de suivre des formations".

En juin dernier, la Capeb avait d'ores et déjà publié une lettre ouverte dans le "Parisien Aujourd’hui en France" pour alerter le Premier Ministre et le Président de la République et dénoncer les conséquences de cette réforme pour les entreprises artisanales.

Partager :

Fil infos

| 16/11 | 16:15 |
Loi Elan
| 16/11 | 14:45 |
Carburants
| 16/11 | 11:00 |
Labels
| 16/11 | 09:00 |
Carburants
| 15/11 | 14:30 |
WorldSkills 2023