Se connecter
Fil Infos
Production

La filière bois interpelle l'Elysée

Quinze fédérations de la filière bois ont co-signé un appel à Emmanuel Macron pour sauver leur branche, plus particulièrement celle du chêne, très présent en France. A cause des exportations de bois brut et d'une récolte en baisse, les prix grimpent, et les entreprises françaises éprouvent de grosses difficultés à trouver de la matière première. 

"La France est la première chênaie d'Europe et la troisième du monde. La demande mondiale est forte et les carnets de commandes sont remplis. Pourtant, les scieries françaises manquent de chênes car 25 à 30 % des grumes partent à l'étranger", s'indigne Philippe Siat, président et le délégué général de la Fédération Nationale du Bois, cité par nos confrères de Batiactu.

Les professionnels de la filière bois demandent au chef de l'Etat plusieurs mesures, notamment :

  • "l'adhésion générale de tous les opérateurs de la forêt au label "Transformation UE" qui promeut la transformation du bois brut au sein de l'Union européenne
  • la mise en place de quotas d'exportation, par essence et par qualité, ainsi qu'un registre des exportateurs
  • des mesures phytosanitaires et un système de redevance fiable favorisant l'exportation de produits à valeur ajoutée
  • un conditionnement des aides à la valorisation effective de la ressource sur le territoire national
  • une médiation des relations commerciales du bois".
Partager :

Fil infos

| 21/02 | 10:30 |
Cybersécurité
| 21/02 | 08:00 |
Label
| 20/02 | 17:30 |
Energie
| 20/02 | 10:15 |
Tendances