Se connecter
Fil Infos
Transmission d'entreprises

L'APCMA propose un "fonds innovation"

Publié le 11 juin, le dernier Baromètre de l'Artisanat ISM - MAAF laisse transparaître les freins et réticences auxquels se heurtent les artisans dans le cadre de la cession - transmission de leur entreprise. D'après l'étude, seule une nouvelle installation sur dix s'est opérée, en 2017, dans le cadre d'une reprise d'entreprise

Le président de l'Assemblée permanente des Chambres de métiers et de l'artisanat (APCMA), Bernard Stalter, a réagi à ces chiffres dans un communiqué en date du 13 juin. "Si le secteur de l’artisanat encourage l’entrepreneuriat, l’adaptation et l’innovation, la transmission d’entreprises reste trop difficile", déplore-t-il.

Le président de l'APCMA appelle à "aller plus loin et lever les freins pour libérer les initiatives dans une filière économique mobilisée dans la bataille pour l’emploi et la croissance". Dans le cadre du projet de loi PACTE, rappelle Bernard Stalter, "le réseau des CMA est force de propositions sur des mesures en faveur d’un développement pérenne des entreprises artisanales et sur la simplification du quotidien des artisans". 

Le Baromètre de l'artisanat identifie un frein majeur à la transmission d'entreprise, rappelle l'APCMA. Il s'agit de "l’absence de valeur de l’entreprise perçue par le dirigeant". Pour lever cette barrière et encourager la reprise d'entreprises artisanales, l'institution propose "un fonds innovation pour financer l’appui à l’identification et à la valorisation des actifs immatériels des entreprises artisanales.

 

Partager :

Fil infos

| 19/06 | 18:15 |
Consommation
| 15/06 | 17:30 |
Retraites
| 15/06 | 16:30 |
Bâtiment
| 14/06 | 10:00 |
Projet de loi ELAN
| 13/06 | 11:30 |
Métiers d'art