Se connecter
Fil Infos
Métiers "physiques"

Les femmes discriminées à l'embauche

Selon une étude de la Fondation des femmes réalisée par l'Observatoire des discriminations de la Sorbonne, les femmes ont toujours moins de chances d'être recrutées à des postes réputés "masculins".

Une expérience menée auprès de 451 employeurs franciliens indique qu'à compétences et qualifications égales, une femme a 22 % de chances en moins qu’un homme de se voir proposer un entretien d’embauche. 

Les auteurs de l’étude ont répondu à 451 offres d’emplois : 173 pour un poste de chauffeur-livreur, 185 pour un emploi de mécanicien automobile et 93 pour un poste de jardinier. Chaque fois, ils ont répondu en envoyant les CV de deux demandeurs d’emploi fictifs : d'abord le dossier de Julie, puis celui de Thomas. Les deux candidats ayant le même âge, des diplômes et expériences professionnelles similaires.

A l'arrivée, Thomas a été recontacté en vue d’un entretien par 168 entreprises ou collectivités, et Julie par 131 seulement.

La présidente de la Fondation des femmes, Anne-Cécile Mailfert, explique les résultats par une discrimination reposant sur des stéréotypes (femmes moins fortes physiquement) et sur une forme de "sexisme bienveillant" mais injustifié (les candidats aux postes étant diplômés et ayant fait leur preuve...). 

La Fondation des femmes appelle le gouvernement à renforcer sa vigilance et à agir sur le terrain judiciaire, de telles discriminations à l’embauche en fonction du sexe étant passibles de trois ans de prison et de 45 000 euros d’amende.

Partager :

Fil infos

| 16/11 | 16:15 |
Loi Elan
| 16/11 | 14:45 |
Carburants
| 16/11 | 11:00 |
Labels
| 16/11 | 09:00 |
Carburants
| 15/11 | 14:30 |
WorldSkills 2023