économie

Les transports pris de court par la COP21

Le 01/12/2015
Partager :

La COP21, sommet international pour le climat, a ouvert ses portes le 29 novembre au Bourget (93). Pour assurer la sécurité des 152 chefs d'Etat et des différents participants, un impressionnant dispositif de sécurité a été déployé en Ile-de-France jusqu'au lundi 30 novembre, paralysant certaines activités. Les secteurs du bâtiment et des transports se sont ainsi retrouvés lésés, comme le relève lefigaro.fr

Les taxis n'ont pas pu circuler dans une large zone entre Paris et la petite couronne. Patrick Liebus, président de la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB), a quant à lui regretté les conséquences pour "les électriciens, les serruriers ou encore les plombiers".

Pris au pied du mur, les représentants du secteur du transport regrettent eux aussi de ne pas avoir été avisés plus tôt du détail des interdictions de circulation, ce qui leur aurait permis d'anticiper. Le 27 novembre, la Préfecture de police de Paris avait d'abord annoncé l'interdiction de circulation pour tous les poids-lourd de plus de 3,5 T, avant d'annoncer que la mesure ne concernerait que ceux de plus de 7,5 T. "La décision brutale porte un coup sévère à l'économie des entreprises de transport routier, non seulement d'Ile-de-France mais de toute la France", a ainsi dénoncé dans un communiqué la Fédération nationale des transports routiers (FNTR).  

Partager :