entreprises artisanales

Nette baisse des reprises depuis 2008

Le 22/07/2016
Partager :

L'Institut Supérieur des Métiers (ISM) a publié en juin dernier une étude synthétique sur la transmission et reprise d'entreprises artisanales. Ce panorama tente de répondre à trois grandes questions : "Quelles sont les formes de la reprise d’entreprise artisanale ? Qui sont les repreneurs ? Peut-on évaluer le nombre des installations par reprise ?"

Il en ressort que 30% des entreprises artisanales pérennes (plus de 3 ans) sont issues d'une reprise. Plus encore, la synthèse indique une nette baisse du volume de reprises d'entreprises artisanales depuis 2008.

L'ISM explique cette décroissance par divers facteurs, tels que la crise et la baisse d’activité (2009 et 2010), le niveau élevé des coûts de transaction des fonds de commerce, le statut de micro-entreprise ou encore le décalage entre l’offre de cessions et la demande.

Par ailleurs, l'institut renverse certaines idées reçues. Selon son analyse, "les repreneurs ont des profils peu différents des créateurs ex nihilo", "le marché de la cession est souvent surestimé" et "le marché n’est pas déterminé uniquement par l’âge des dirigeants en fin d’activité professionnelle".

Commander la synthèse sur le site de l'ISM.

Partager :