Métiers de bouche

Vandalisme : la CFBCT monte au créneau

Le 25/06/2018
Partager :

Dans une lettre ouverte au ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, le président de la CFBCT, Jean-François Guihard, dénonce les "passages à l'acte violents" d'activistes vegan à l'encontre de commerces de bouche. 

"Depuis  plusieurs   mois,  les  18 000  artisans  bouchers-charcutiers   de  notre  pays  s'inquiètent des conséquences de la surmédiatisation  du mode de vie vegan. Respectueux des choix alimentaires de nos compatriotes,  nous sommes en revanche profondément choqués qu'une  partie de la population veuille imposer à l'immense  majorité son mode de vie, pour ne pas dire son idéologie", introduit le président de la fédération. Ce dernier dénonce "une propagande elle-même fondée sur la désinformation (les fameuses fake news) et l'intimidation".

Jets de faux sang sur les vitrines de boucherie, jets de pierre, graffitis... Les cas de vandalisme ne sont pas isolés et "le préjudice moral est énorme pour les commerçants". 

"Monsieur le ministre, face à cette escalade de la violence, quelle sera la prochaine étape ? Comment peut-on supporter qu'une  partie de la population soit en permanence stigmatisée sur les bases de son appartenance à une profession ?", apostrophe Jean-François Guihard. "Les attaques que subissent les boucheries-charcuteries et toute la filière sont ni plus ni moins une forme de terrorisme", poursuit ce dernier, appelant "les services" de Gérard Collomb et le gouvernement à agir pour protéger les professionnels.

Ces revendications rejoignent celles de la CPME, qui dénonçait également le vandalisme vegan dans un communiqué diffusé le 6 juin dernier.

 

Partager :