Se connecter
National Actualités
Développement durable

Lancement des concertations sur la rénovation énergétique

Le gouvernement a présenté le 24 novembre son Plan rénovation énergétique et lance une vaste concertation autour du dossier, notamment avec les artisans du bâtiment, directement concernés.

En France, 7 millions de logements sont mal isolés, 14% des ménages ont froid chez eux en hiver et 3,8 millions de ménages ont des difficultés à payer leur facture de chauffage. Pour répondre à cette problématique, le gouvernement lance une vaste concertation autour de la rénovation énergétique. 

Cette concertation publique entre dans le cadre du Plan de rénovation énergétique présenté le 24 novembre par Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire.

Publique, cette consultation est ouverte à tous les Français via un site dédié. Elle est ouverte jusqu'à fin janvier 2018. Des ateliers de concertation seront également organisés au niveau national avec les acteurs du bâtiment. 

Aider les ménages les plus modestes

Nicolas Hulot, qui avait déjà détaillé en septembre des mesures destinées à soulager les ménages les plus précaires, estime que ce plan "va donner des moyens inédits aux Français pour rénover leurs logements avec une attention particulière pour les ménages modestes." 

Même son de cloche du côté de Jacques Mézard, pour qui la "priorité est de protéger les plus fragiles face au froid". "Il nous faut promouvoir une rénovation énergétique abordable pour tous. La rénovation est une opportunité pour la filière du bâtiment dans nos territoires et un moteur pour l’innovation", a-t-il déclaré.

4 axes, 13 mesures, pour atteindre "la sobriété énergétique"

Objectif du gouvernement : réduire de 60% la consommation énergétique du parc tertiaire privé à l’horizon 2050. Pour y arriver, le plan vise treize mesures, articulées autour de quatre axes.

1. Faire de la rénovation énergétique une priorité nationale identifiée aux objectifs hiérarchisés

  • mieux définir les objectifs
  • développer une communication adaptée
  • organiser des dispositifs territoriaux d’accompagnement
  • mettre en place un pilotage globale et participatif.

2. Lutter contre la précarité énergétique et massifier la rénovation pour les particuliers

  • une réforme globale des aides notamment en transformant le crédit d’impôt transition énergétique en prime
  • un service public de la performance énergétique de l’habitat avec un guichet unique pour tous les Français
  • une approche industrielle de la rénovation des passoires thermiques pour changer d’échelle dans la lutte contre la précarité énergétique.

3. Favoriser la rénovation des bâtiments publics et tertiaires

  • Rénover en 5 ans 25% du parc immobilier de l’État
  • Mobiliser 3 milliards d’euros pour accompagner les collectivités dans la rénovation de leur parc tertiaire
  • Améliorer la base légale du décret tertiaire de façon à maintenir une exigence ambitieuse en matière de rénovation du parc tertiaire privé.

4. Renforcer les compétences et l’innovation

  • Améliorer le dispositif permettant aux entreprises d’être reconnues garantes de l’environnement (RGE) ainsi que la formation des professionnels du bâtiment
  • Soutenir l’innovation et encourager sa diffusion.

Les réactions des organisations professionnelles du bâtiment

La Capeb a notamment interpellé le gouvernement sur "les moyens alloués à la transition énergétique" et a mis en garde contre tout processus "d'industrialisation" du secteur. De son côté, la FFB a salué les grands axes du plan, tout en demandant au gouvernement de privilégier les mesures incitatives aux sanctions.

Partager :

Fil infos

| 15/12 | 15:15 |
Sociétés
| 15/12 | 14:15 |
Hauts-de-Seine
| 14/12 | 15:00 |
Droit à la connexion
| 14/12 | 09:15 |
Chambres consulaires
| 13/12 | 11:00 |
Centre-villes