Un projet qui, rappelons-le, ne fait pas l’unanimité côté demandeurs d’emploi et entreprises, en raison du durcissement des conditions d’accès, du nouveau calcul des indemnités, et de la contribution patronale d'assurance chômage sur les contrats courts.
Si le concept peut « brasser » un certain nombre de candidatures, il ne s’adapte qu’à des postes qui ne nécessitent ni expérience ni diplôme spécifique, et pour lesquels les compétences peuvent être acquises sur le terrain.
En 2023, les projets Prépa-apprentissage comptabilisaient 61.000 bénéficiaires, tous secteurs confondus. Du côté de l’artisanat, le dispositif a également le vent en poupe, en témoignent les 20.000 bénéficiaires passés par l'un des 147 CFA du réseau des chambres de métiers. Une belle prouesse pour le secteur et le réseau consulaire et un gage certain d’attractivité auprès des plus jeunes.
Rencontre avec Léa Humbert, co-fondatrice de TÉMA Artisanat, familière avec les problématiques du secteur en matière de main-d'œuvre, et qui met maintenant son expertise au service des entreprises.
Offres de stage

Artisan, donnez sa chance à un élève de seconde !

Le 30/05/2024
par Cécile Vicini
L'échéance arrive à grands pas ! Les élèves de classe de seconde générale et technologique doivent faire un stage d'observation (obligatoire) en milieu professionnel du 17 au 28 juin 2024. Une initiative gagnant-gagnant, à travers laquelle les artisans sont invités à participer pour présenter leur savoir-faire et susciter des vocations.
RSE

Devoir de vigilance : vers une directive a minima

Le 21/03/2024
par Samira Hamiche
Les eurodéputés se sont accordés le 15 mars dernier sur une directive renforçant la responsabilisation des grandes firmes européennes en matière de responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Sous peine d’amende, celles-ci devront identifier et corriger, au sein de leurs équipes comme chez leurs fournisseurs, les atteintes aux droits des travailleurs et à l’environnement. Toutefois, s'il est définitivement adopté en avril prochain, le texte ne concernera que 5.400 très grandes entreprises européennes. Un champ d'application réduit, sujet à débat...

Pages