Dernières actualités

Financement de l'apprentissage

Régions de France suspend sa participation à France Compétences

Le 14/06/2024
par Samira Hamiche
Le 2 mai dernier, la ministre du Travail a annoncé via un courrier une réduction de 50 millions d’euros de l’enveloppe financière destinée au fonctionnement des Centres de formation d’apprentis (CFA). Cette décision a suscité une vive réaction des Régions, activement engagées en faveur de l'apprentissage.
Cette nouvelle édition présente également plusieurs nouveautés, à savoir l’ouverture des candidatures à la Belgique et l’accueil d’une nouvelle catégorie de candidats. En effet, aux élèves horlogers de 3ᵉ et 4ᵉ année en formation professionnelle initiale, s’ajoutent désormais les techniciens ES en microtechnique.
Avec les Jeux Olympiques et Paralympiques, la France se prépare à accueillir des millions de visiteurs. Dans cet optique, depuis le 8 mai et jusqu'au 8 septembre, la DGE, en partenariat avec Entreprise et Découverte, offre l’opportunité aux entreprises françaises de briller sous la bannière des "Parcours des savoir-faire français".
Un projet qui, rappelons-le, ne fait pas l’unanimité côté demandeurs d’emploi et entreprises, en raison du durcissement des conditions d’accès, du nouveau calcul des indemnités, et de la contribution patronale d'assurance chômage sur les contrats courts.
Concours

Artisanes franciliennes : devenez "Créatrice d'Avenir" 2024 !

Le 12/06/2024
par Le Monde des Artisans
Célébrez l'énergie entrepreneuriale des femmes en Île-de-France, et postulez dès à présent à l'édition 2024 du concours "Créatrices d’Avenir ". Cette année, six catégories de prix sont ouvertes, dont une catégorie "Artisanat". Un Prix « Émergence » distinguera quant à lui une entreprise naissante.
Projet de loi

Dissolution : quid de la simplification administrative ?

Le 11/06/2024
par Samira Hamiche
Les artisans et les petites entreprises avaient été consultés pour exprimer leurs besoins en matière de simplification... Mais l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale par Emmanuel Macron met un frein à ces espoirs. En première lecture au Sénat ces derniers jours, le projet de loi se trouve désormais sérieusement compromis.

Pages