Témoignages

Le bio, un gain de visibilité pour les artisans cosmétiques

Le 02/10/2019
par Isabelle Flayeux
Additifs agressifs voire cancérigènes, parfums étouffants... Agacés, les consommateurs reviennent au naturel et plébiscitent les cosmétiques labellisés bio. Un atout pour les artisans, comme en témoignent Nathalie Cirri, créatrice du "Miroir de Vénus", et Isabelle Vitalis, à la tête de "Mes cosmétiques français".
Partager :
Nathalie Cirri dans un champ de fleurs roses

Le Miroir de Vénus, des soins bio du Pays de Grasse

Installée à La Roquette-sur-Siagne (Alpes-Maritimes), Nathalie Cirri s’est engagée dans 
le bio en 2009, comme une évidence. Ayant grandi au milieu des champs de fleurs et 
de la vigne, elle a naturellement choisi de travailler avec les producteurs du Pays de Grasse dès le lancement de sa marque de cosmétiques, Le Miroir de Vénus.

« L’essentiel des ingrédients qui composent ma gamme de soins bio est issu des matières premières de notre région. Je privilégie le marché local pour être au plus près des producteurs de plantes à parfums que j’emploie dans mes formules. »

Riches en actifs naturels et respectueux de la peau et de son équilibre, les produits artisanaux du Miroir de Vénus ont obtenu deux mentions complémentaires. « Pionnière de la certification en bio en France, Nature & Progrès prend en compte le respect de l’environnement et du bien-être animal, les aspects éthiques et sociaux. Slow cosmétique milite, lui, pour une cosmétique raisonnable, bio, écologique. Ces mentions garantissent au consommateur la qualité de la formulation et des matières premières. »

Si Nathalie Cirri utilise des ingrédients bio pour créer ses lotions, crèmes hydratantes et baumes, elle a choisi de partager et de transmettre son savoir au cours d’ateliers de fabrication et de formations. « J’ai envie d’apprendre aux autres, de leur donner les compétences de faire des produits bio et naturels similaires à ceux de ma gamme. »

Face à la médiatisation constante et aux mises en garde répétées (perturbateurs endocriniens, silicone, liste complexe d’ingrédients…), l’artisan constate un réel engouement de la part d’un public malgré tout assez varié. « L’intérêt est croissant aussi bien du côté des personnes déjà sensibilisées, adeptes du bien consommer avec éthique et en conscience, que des curieux qui ne demandent qu’à découvrir le bio et son univers. »

www.lemiroirdevenus-cosmetiques.fr / Facebook / Instagram

Mes cosmétiques français, site de produits régionaux

Avec l’ambition de devenir l’enseigne de distribution de référence des marques de cosmétiques bio et naturelles françaises, Isabelle Vitalis a lancé le concept Mes cosmétiques français en début d’année. Sa box se compose de cinq produits de soin quotidien sélectionnés avec rigueur.

« En faisant la promotion de l’offre des plus de 500 artisans cosmétiques français, labellisés ou non, peu connus du grand public, mon objectif est de favoriser leur rayonnement en France et pourquoi pas demain à l’étranger. » En plus de la formule d’abonnement mensuel, la jeune femme a imaginé huit coffrets thématiques correspondant à des routines de soin pour chaque membre de la famille, en réponse à leurs besoins spécifiques : peau nette pour les ados, peau d’ange pour les bébés, ventre rond pour les femmes enceintes, visage radieux pour les mamans…

Comme une nouveauté n’arrive jamais seule, Isabelle Vitalis vient d’ouvrir un concept store à Marseille.

Ouverte jusqu’à début 2020, la boutique s’organise selon trois espaces composés des cinq coffrets régionalisés et la vente de produits à l’unité, des routines de soin personnalisées, d’une zone vrac / zéro déchet pour tester la consommation quotidienne d’hygiène avec une tireuse à shampooing et une à gel douche.

« C’est l’occasion de proposer une autre manière de découvrir les produits issus de l’artisanat local. Les consommateurs ont besoin de toucher, de tester, de sentir et sont friands de conseils. J’organise aussi divers ateliers, conférences et rencontres. »

mescosmetiquesfrancais.fr 

>> En savoir plus sur les labels bio

Partager :