Se connecter
National Actualités
Focus

Métiers du funéraire : une filière qui se modernise

Le 29/10/2018
par Julie Clessienne avec le concours de la CMA 87
Christophe Carreau, chargé de mission, et Jean Exner, directeur du service économique de la CMA 87, présentent cercueils et urnes personnalisés par des artisans designers.
Face à l’évolution des attentes des familles, qui demandent davantage de prise en charge, d’accompagnement et de personnalisation, le secteur du funéraire et ses pratiques tendent à évoluer et ses professionnels à monter en compétences. Rencontre avec Christophe Carreau, chargé de mission à la CMA de la Haute-Vienne, qui pilote le projet RIIF.

Confronté aujourd’hui à une évolution rapide des tendances, des pratiques et des usages, le marché du funéraire offre de nombreuses opportunités aux entreprises artisanales à condition qu’elles s’adaptent. Parmi ces tendances, Christophe Carreau, Chargé de mission funéraire à la CMA de la Haute-Vienne, a analysé :

  • un développement mécanique du marché avec une pyramide des âges favorable,
  • une exigence de transparence des familles des défunts sur le rapport qualité/prix des produits et services,
  • une demande vers des produits personnalisables, plus respectueux de l’identité du défunt, et favorable au "made in France",
  • une stratégie de différenciation de certains opérateurs de services funéraires favorable à l’entrée de nouvelles idées et de nouveaux acteurs,
  • l’apparition d’initiatives d’entreprises visant à intégrer le design dans leur offre produit,
  • des collectivités territoriales qui intègrent les évolutions des comportements et des pratiques pour proposer des espaces funéraires innovants,
  • de nouveaux canaux de commercialisation avec le Web, qui modifient les rapports de force de la concurrence.

Réseau d’innovation

Le dispositif RIIF* (Réseau intermassif innovation funéraire), lancé en 2017 et mené en partenariat avec les CMA du Tarn et de la Creuse, a pour objectif d’accompagner les entreprises sur la création de gammes funéraires et d’aider à la promotion et à la commercialisation de ces nouveaux produits, en lien avec les réseaux de pompes funèbres.

Pour Christophe Carreau : "La filière est porteuse et dynamique. Tout reste encore à inventer, au rythme des évolutions des pratiques et des besoins des familles". Il pilote le développement de ce réseau d’innovation et assure l’interface entre entreprises, designers, collectivités, centres de formation et opérateurs de pompes funèbres.

"Toutes les activités créatives sont concernées, notamment les métiers d’art. À l’usage traditionnel et emblématique de la pierre, nous adossons les arts verriers, le bois, la ferronnerie, la céramique, l’art floral, les bétons, et même l’infographie. Les combinaisons sont multiples et incitent à la collaboration entre professionnels. Nous avons d’ores et déjà planifié la participation à deux Salons spécialisés pour commercialiser les produits d’une quarantaine d’entreprises. D’ici un an et demi, nous devons également publier un cahier de tendances funéraires, pour permettre de déployer la démarche dans d’autres entreprises et sur d’autres territoires."

* Ce dispositif bénéficie du concours financier de l’État (CGET) et des Régions Nouvelle Aquitaine et Occitanie.

www.cm-limoges.fr

Partager :

Fil infos

| 16/11 | 16:15 |
Loi Elan
| 16/11 | 14:45 |
Carburants
| 16/11 | 11:00 |
Labels
| 16/11 | 09:00 |
Carburants
| 15/11 | 14:30 |
WorldSkills 2023