Se connecter
National Actualités
Entrepreneuriat

Porteuses de projets, lancez-vous !

Femmes entrepreneurs
Peur de l'échec, manque de financements... A l'occasion de la Journée internationale des droits des Femmes, l’Agence France Entrepreneur (AFE) souligne les freins auxquels sont confrontés les femmes qui veulent créer leur entreprise, et rappelle son engagement en faveur de l’entrepreneuriat féminin.

A l'occasion de la Journée internationale des droits des Femmes, l’Agence France Entrepreneur (AFE), qui épaule les chefs d'entreprise au quotidien, rappelle son engagement en faveur de l’entrepreneuriat féminin... Ainsi que les freins qui dissuadent beaucoup de femmes de créer leur propre entreprise.

Crainte de l'échec, crainte financière...

Dans un communiqué diffusé ce jeudi 8 mars, l'AFE dresse un constat : les femmes sont "plus prudentes que les hommes en matière de création d’entreprise". Ainsi, selon les travaux de l'agence, dont l’Indice Entrepreneurial Français (IEF) publié en 2016, 3 femmes sur 10 sont inscrites ou ont été inscrites dans une démarche entrepreneuriale en France (contre 4 hommes sur 10).

Principaux freins identifiés : "la peur de l’échec et l’aspect financier du projet", note l'AFE. Car, plus que les hommes, les femmes intègrent dans leurs réflexions sur un projet de création d’entreprise les conséquences "familiales" et "financières" sur leur foyer. "Elles semblent en effet craindre, plus fréquemment que les hommes, les risques qui peuvent survenir sur leur patrimoine et les revenus du foyer", développe l'AFE.

Dépasser les angoisses et préconçus

Or, en matière d'entrepreneuriat, note Yannick Hoche, DG par intérim de l’AFE, les femmes ont "les mêmes cartes en mains que les hommes". Les freins ressentis par les femmes, souligne-t-il, "relèvent souvent uniquement d’une image préconçue de leurs propres capacités".

Clichés intégrés depuis l'enfance, auto-censure, sous-estimation ou méconnaissance des possibilités d'accès au financement... Autant de freins psychologiques et matériels auxquels des organismes comme l'AFE tentent de lever. "L’AFE œuvre au quotidien pour briser ces stéréotypes et pour inciter les femmes à se lancer dans l’aventure entrepreneuriale au même titre que les hommes", rappelle Yannick Hoche.

Indépendance et passion à la clé

Mais quels facteurs "déclenchants" incitent donc les femmes à franchir le pas ? S'il n'y a évidemment pas de réponse absolue et universelle, l'AFE constate que les femmes entrepreneures sont pour beaucoup motivées par "le désir d’indépendance".  Plus que chez les hommes, ce sont l’épanouissement personnel et la passion qui poussent les femmes (46 % contre 32 % chez les hommes) à créer leur entreprise.
 
"Ce désir de liberté et d’indépendance se retrouve chez les "Mompreneurs", des mères de familles qui choisissent l’entrepreneuriat comme projet professionnel après la naissance de leur(s) enfant(s)", développe l'AFE. "Très souvent, c’est au moment de la maternité que se cristallise l’envie de créer leur entreprise pour mener de front leur carrière professionnelle et leur vie familiale", analyse l'agence. Plus que le gain financier, c'est l'équilibre de vie qui motive ces cheffes d'entreprise. 

L’AFE s’engage pour encourager les femmes à entreprendre

Pour encourager les femmes à créer leur entreprise, les experts de l'AFE les sensibilise, les oriente et les informe au quotidien. L’Agence, partenaire de différentes initiatives dans ce domaine, soutient notamment la Semaine de sensibilisation des jeunes à l’entrepreneuriat féminin et anime le site www.ellesentreprennent.fr
 
www.afecreation.fr

Partager :

Fil infos

| 14/08 | 13:45 |
Régime
| 14/08 | 09:00 |
Hauts-de-France
| 14/08 | 08:30 |
Examens taxis-VTC
| 13/08 | 14:45 |
Politique
| 13/08 | 11:30 |
Taxis