Se connecter
National Actualités
Aménagement des locaux

Prioriser l'ADN de l'entreprise

Un aménagement d’espace représente bien plus qu’un simple transfert de personnes et de bureaux. Des professionnels proposent aux chefs d’entreprise un accompagnement spécifique pour favoriser un changement en douceur. Parmi les clés du succès : l’implication des salariés.

"Bien-être, motivation, efficacité." Pour Nathalie Georges, ce trinôme, qu’elle a baptisé "triangle d’or", est la combinaison gagnante pour les entreprises. Fondatrice d’Ideal place to work, agence de design et d’aménagement, elle insiste sur la nécessité de concilier deux facteurs fondamentaux pour éviter bien des désagréments : le fond et la forme. "L’aménagement des espaces de travail révèle les marqueurs forts des entreprises (culture, marché, valeurs, management, collaborateurs). Le fond est la partie concernant l’entreprise, son ADN, alors que la notion de forme englobe la phase d’aménagement (installation, transformation, intégration, rénovation, réaménagement) et décoration." Aucun projet d’aménagement n’est anodin. Derrière une optimisation de mètres carrés ou un changement d’usage, il faut faire comprendre au personnel les bénéfices induits par les travaux. S’inspirer de nouvelles tendances, privilégier les couleurs à la mode…, tout cela peut être bénéfique à condition de prioriser l’ADN de l’entreprise. "Nous accompagnons les clients à chaque phase de leurs projets pour valider la cohérence entre le fond et la forme. Dès le départ, nous mobilisons la direction pour éviter qu’un aménagement ne se transforme en casse-tête chinois. Des diagnostics doivent être réalisés sur le fond, je me demande même s’il n’y a pas plus de temps à passer sur le fond que sur la forme."

"Il existe un lien évident entre la satisfaction vis-à-vis
de l’environnement de travail et la motivation. Pour accroître
le développement d’une entreprise, son ADN doit être
le fil conducteur de tout aménagement." Ideal place to work

Se faire accompagner et susciter l’adhésion

À côté de ce type de prestations, les artisans peuvent se tourner vers les CMA qui proposent des services spécifiques, à l’image du dispositif dont a bénéficié L’Art du Bois via la chambre de de métiers de l’Aube. "Cela renforce le dialogue entre le dirigeant et ses collaborateurs pour aboutir à une amélioration progressive de la performance et non à un bouleversement dans les méthodes de travail. Le conseiller de la CMA commence par un entretien privé avec chaque membre de l’équipe afin de cerner ses envies professionnelles, les éventuels problèmes liés à l’organisation de son travail mais aussi son caractère. Le but étant de l’orienter sur le poste de travail le mieux adapté", souligne François de Zutter. À l’issue de sa mission, le conseiller a élaboré, à destination de toute l’équipe, un tableau nominatif (dirigeant compris) avec les objectifs atteints et ceux attendus. "Avec cet accompagnement, les salariés se sont impliqués dans la recherche de solutions en vue d’améliorer les dysfonctionnements dans les méthodes de travail : déplacements inutiles, gestion des stocks, gestion de l’espace de travail…"

Pour connaître les dispositifs existants dans votre CMA : 0825 36 36 36 (0,15 € TTC/min – numéro d’appel commun) - annuairecma.artisanat.fr

Baromètre de la qualité de vie au travail

"La qualité de vie au bureau est le deuxième élément le plus important pour les salariés après l’intérêt du travail et avant le niveau de rémunération." L’observatoire de la qualité de vie au bureau Actineo a réalisé une enquête avec l’institut Sociovision auprès de 1 200 actifs travaillant dans un bureau. Vous y trouverez des réponses à de nombreuses questions comme : quel est l’environnement perçu comme idéal par les actifs travaillant dans un bureau ? L’espace et la gestion du temps sont-ils les nouveaux défis à relever pour les entreprises ?

Retrouvez l’ensemble de cette enquête sur www.actineo.fr

Partager :

Fil infos

| 15/01 | 17:00 |
Questions-réponses
| 15/01 | 16:45 |
Décryptage
| 15/01 | 16:15 |
En pratique
| 15/01 | 12:30 |
Consultation publique
| 14/01 | 16:00 |
Communication 2.0