Se connecter
National Actualités
Témoignage

Thomas, cordonnier-bottier passionné

Thomas CAP bottier cordonnier
Atteint de troubles dys (dyslexie, dysprasie, dysphasie), Thomas, 15 ans, suit actuellement un CAP de cordonnerie-botterie. Il nous livre son ressenti vis-à-vis de cette formation qui le passionne.

Peux-tu nous décrire ton parcours ?

J'ai suivi une scolarité classique en primaire jusqu'au CM1, mais je ne garde pas un très bon souvenir de l'école. C'était compliqué pour moi. J'ai été orienté vers l'EREA Toulouse Lautrec (Établissement Régional d'enseignement Adapté) et j'y suis restée jusqu'en 3e. J'ai toujours été "manuel", je dessinais beaucoup. J'ai été initié au travail du bois dès mon plus jeune âge, car mon grand-père et mon arrière-grand-père étaient menuisiers-ébénistes. J'avais d'ailleurs trouvé un stage de 3ème en ébénisterie à Garches, mais je n’ai pas pu continuer dans cette filière car le lieu de formation était trop éloigné de chez moi pour que je puisse m'y rendre tous les jours. J'ai donc effectué une journée de découverte du métier de cordonnier bottier à l'EREA Jean Monnet de Garches. Ce métier d'artisan où tout est fait à la main, m'a beaucoup plu.
 

Où en es-tu aujourd'hui ?

Je suis entré à l'EREA Jean Monnet de Garches pour y suivre un CAP de Cordonnerie Botterie. Je suis actuellement en 1ère année. On peut s'orienter vers des filières de podo-orthèse, maroquinerie ou sellerie. Pour ma part je préfère rester dans la filière cordonnier bottier. J'adore à la fois le travail du cuir et l'univers haut de gamme du soulier homme.

Et après ?

Mon rêve serait de créer mon entreprise d'artisan cordonnier bottier. Mais j'ai beaucoup souffert dans mon enfance de mes difficultés d'apprentissage. Même si je vais mieux, je reste marqué par cette période où j'ai perdu confiance en moi et ou la moindre perspective de nouvel apprentissage provoquait un énorme sentiment de découragement. Pour obtenir mon brevet des collèges, il m'a fallu compter sur des aides importantes (des cours audio, un secrétaire, des logiciels de commande vocale). Aujourd'hui, la perspective de devoir m'initier à la gestion et à la comptabilité me semble un obstacle insurmontable, mais je n'en suis pas encore là et j'espère que d'ici là j'aurais encore avancé....
 

Les troubles "Dys", kézako ?

On regroupe sous "troubles Dys" (dyslexique/ dyspraxique/ dysphasique) les troubles cognitifs spécifiques et les troubles des apprentissages qu'ils induisent. Certains de ces troubles affectent les apprentissages précoces : langage, geste... D'autres affectent plus spécifiquement les apprentissages scolaires comme le langage écrit, le calcul. Ils sont le plus souvent appelés troubles spécifiques des apprentissages.
 

Partager :

Fil infos

| 15/01 | 17:00 |
Questions-réponses
| 15/01 | 16:45 |
Décryptage
| 15/01 | 16:15 |
En pratique
| 15/01 | 12:30 |
Consultation publique
| 14/01 | 16:00 |
Communication 2.0