Depuis le 1er janvier 2023, l’amortisseur d’électricité est en vigueur : il permet aux PME de réduire leur facture énergétique, tandis que les TPE bénéficient d’un plafonnement tarifaire... mais pas de façon automatique ! Les fournisseurs d’énergie doivent en effet être avertis de cette éligibilité avec l’envoi d’un formulaire. Celui-ci est disponible depuis ce mardi 24 janvier et doit être rempli au plus vite. Les modalités dans notre article.
​​​​​​​Les artisans boulangers de toute la France sont attendus ce lundi 23 janvier place de la Nation à Paris. Le mot d’ordre de cette journée de contestation est de demander la mise en place d’un bouclier tarifaire pour les aider à faire face à la hausse des prix de l’énergie et des matières premières. Une hausse qui impacte lourdement leur activité et la santé de leurs entreprises.
Dans un communiqué du 10 novembre dernier, CMA France demande expressément à ce que les dispositifs d’aide soient accessibles à toutes les entreprises artisanales, et ce, quel que soit leur niveau de consommation énergétique. Une requête qui intervient dans un contexte où les artisans peinent à payer leurs factures de gaz et/ou d’électricité, et où la perspective d’une meilleure situation n’est pas encore visible.
Ce jeudi 27 octobre, la Première ministre, Élisabeth Borne, s’est tenue aux côtés de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances, de Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique, et d’Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, pour annoncer de nouveaux dispositifs d’aide aux entreprises, aux collectivités locales et aux associations. Coût total de l'opération : près de 12 milliards d'euros.