Vrai/Faux

10 idées reçues sur le document unique

Le 23/03/2020
par Propos recueillis par Samira Hamiche
Loin d’être une simple formalité, le document unique (DU), ou document unique d’évaluation des risques professionnels (DUERP), permet de veiller à la santé de vos collaborateurs et d’améliorer les performances de l’entreprise. Précisions avec Kévin Dufrenoy, psychologue clinicien du travail (IPRP) et fondateur de la Clinique du Travail.
Partager :

1. Les entreprises artisanales sont moins exposées que les grandes structures aux risques psychosociaux >> FAUX

Les TPE/PME méconnaissent encore trop souvent les moyens d’action sur ces problématiques et l’importance de s’en préoccuper. Les artisans sont pourtant confrontés à cinq principaux risques : le stress chronique, la surcharge de travail, l’isolement du dirigeant, la gestion des conflits. Le cinquième risque touche à la sphère financière (échéances et charges à honorer).

2. Le stress, ça fait partie du métier et c’est motivant ! >> VRAI ET FAUX

S’il peut y avoir des métiers qui génèrent une certaine tension et excitation, l’exposition de manière prolongée à des stresseurs est toxique pour la santé et génère angoisses, dépression, troubles du sommeil, addictions, TMS, etc. À terme, la chronicité du stress dégrade la qualité de travail et la santé des équipes, affectant la prise de décision, le risque d’accident du travail, l’absentéisme, les conflits. Le management par le stress est à éviter si l’on veut une organisation performante ; efficacité et stress ne sont pas compatibles.

3. Les risques psychosociaux ne touchent que les salariés les plus fragiles >> FAUX

Ils sont l’affaire de tous car "l’homme machine" n’existe pas ! Contrairement à l’idée reçue, ce ne sont pas les personnes fragiles qui craquent en premier, au contraire. Ce sont bien souvent les meilleurs éléments d’une organisation, les personnes les plus impliquées, attachées à faire un travail de qualité que l’on reçoit en consultation souffrance au travail.

4. Prévenir les risques psychosociaux ne revient pas cher pour un artisan… >> VRAI ET FAUX

À première vue, le coût des démarches (prévention, équipements, sécurité…) peut soulever des réticences. Mais il s’agit en réalité d’un investissement qui rapporte (de 1 à 3 pour 1€ investi), sans parler des bénéfices directs et indirects sur la durée : gain de productivité, baisse des accidents, meilleure satisfaction…

5. Le document unique n’est qu’une tracasserie administrative, d’autant plus que mon entreprise n’a pas de problème ! >> FAUX

Plus qu’une formalité, le DU est un outil de prévention, qui cartographie les risques en termes de santé, sécurité et hygiène des salariés de l’entreprise. Il est le point de départ de tout plan d’action réaliste pour préserver son équipe !

6. Le document unique doit être tenu à disposition des salariés >> VRAI

L’employeur doit informer par affichage l’endroit où le DU est consultable par les salariés. En cas d’absence ou de non-actualisation, l’employeur encourt une amende de 1 500€ et 3 000€ en cas de récidive dans un délai d’un an à compter de l’expiration ou de la prescription de la précédente peine (Code du travail, art. R. 4741-1).

7. Je dois mettre à jour le DU chaque année >> VRAI

L’actualisation doit tenir compte de la vie de l’entreprise : nouveaux produits et équipements, embauche de salariés. Les artisans peuvent obtenir des aides techniques et financières de la part de divers organismes, dont leur chambre de métiers et de l’artisanat (CMA), afin d’identifier les risques et envisager des moyens d’action sur la prévention.

8. En cas d’accident de travail ou de maladie professionnelle, la responsabilité civile de l’employeur peut être engagée >> VRAI

Elle peut être engagée lorsque l’accident du travail ou la maladie professionnelle surviennent par la faute de l’employeur (art. L.4121-1 du Code du Travail). Les salariés ont aussi l’obligation de prendre soin de leur santé et de leur sécurité ainsi que de celle des autres personnes concernées du fait de leurs actes ou omissions (art. L.4122-1 du Code du Travail). La prévention, pour qu’elle soit efficace et pérenne, engage l’ensemble de l’entreprise.

9. L’employeur doit rédiger seul le DU >> VRAI ET FAUX

L’employeur peut le faire, ou il peut déléguer sa réalisation : à un salarié compétent en la matière ou à un expert des risques psychosociaux. La rédaction du DU peut aussi être participative (employeur et salariés).

10. Il existe des organismes pour me conseiller sur les actions de prévention >> VRAI

Les CMA, les intervenants en prévention des risques professionnels (IPRP), la médecine du travail, l’Anact ou encore l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS), sont des interlocuteurs privilégiés. Leur champ d’intervention est varié : aide à la rédaction du document unique, intervention curative, formation à la prévention, études en santé au travail, recommandations…

www.cliniquedutravail.fr

>> A voir : la chaîne de La Clinique du Travail sur YouTube <<

Partager :