Numérique

Clique mon commerce : la plateforme qui vous propulse sur la Toile

Le 10/11/2020
par lemondedesartisans.fr
Ce mardi 10 novembre, l’État, en collaboration avec Bpifrance, la Banque des territoires et les réseaux des CMA et CCI, lancent la plateforme "Clique mon commerce". Ambition : soutenir l’activité et la digitalisation des commerces de proximité, très impactés par les mesures d’urgence sanitaire.
Partager :

Comme nous l’annonçait Alain Griset, dans l’interview publiée le lundi 9 novembre sur notre site, la plateforme clique-mon-commerce.gouv a été mise en ligne ce matin. Elle se veut une solution simple et immédiate pour les commerçants, artisans, hôteliers et restaurateurs, très fragilisés depuis l’entrée en vigueur du reconfinement, le 30 octobre. Son objectif : leur permettre de continuer à vendre leurs produits ou à développer rapidement une activité en ligne.

Comment fonctionne cette plateforme ?

La plateforme clique-mon-commerce.gouv identifie l’ensemble des solutions digitales ayant fait l’objet au préalable d’une labellisation par le Gouvernement. Pas moins de 40 start-up et développeurs y ont ainsi été référencés, fruits d'un appel à projets lancé le 2 novembre dernier.

En arrivant sur la page d’accueil, les chefs d’entreprise sont invités à renseigner leur type d'activité, leur besoin au vu de leur maturité numérique et leur région. Une liste de solutions et d’offres leur est alors proposée.

Les besoins des chefs d’entreprise peuvent se porter sur :

  • la création d’un site marchand
  • le référencement sur une place de marché
  • le passage à une offre de paiement numérisé
  • le développement d’un service de livraison
  • le maintien du contact avec ses clients

Quel est le coût de ces services ?

Pour encourager les petites entreprises à passer le cap du numérique, des tarifs préférentiels ont été négociés par Bercy auprès des acteurs du digital.

La gratuité est même de mise dans certains cas durant la période de confinement ! Ce sera le cas par exemple de :

  • la plateforme "Ma Ville, Mon Shopping" de la Poste (abonnement gratuit pendant la durée du confinement et commissions réduites à 4,5% des ventes contre 9% habituellement) ;
  • la solution Paylib (système de moyens de paiement en ligne gratuit pendant 3 ans) ;
  • l'offre de solutions Wishibam (mise en place gratuite d’une place de marché locale et commissions offertes les 6 premiers mois).

Les coups de pouce du Gouvernement

Pour impulser et accompagner cet élan de numérisation des TPE, le Gouvernement proposera dès janvier 2021 un chèque numériqueCette aide financière est plafonnée à 500€. Elle sera accordée sur présentation de factures à l’Agence de services et de paiementCe coup de pouce concernerait 120.000 entreprises, soit une enveloppe globale estimative de 60 millions d'euros.

Rappelons que les ventes réalisées en retrait de commande (click & collect) par les commerces fermés administrativement ne seront pas prises en compte dans le calcul de l’aide du fonds de solidarité.

Les collectivités locales appelées à se mobiliser

Prochainement, la plateforme dévoilera une carte de France sur laquelle seront répertoriées les plateformes de vente en ligne mises en place à l’échelon locale, par certaines mairies.

Une aide de 20.000 € sera d’ailleurs accordée aux collectivités locales qui souhaitent créer un réseau de distribution mettant en avant les commerçants locaux sur le Web.

Intégrée au plan France Relance, cette plateforme est un moyen de plus pour atteindre l’objectif ambitieux des 50% de commerces numérisés en 2021, visé par le Gouvernement via son Plan de numérisation des entreprises de 120 millions d’euros.

>> Pour en savoir plus sur les offres préférentielles mises en place par l’Etat pour aider les commerçants et artisans à poursuivre leur activité, cliquez sur ce lien ou sur le portail de la transformation numérique des entreprises.

Partager :