Se connecter
National Actualités
Défendre une cause grâce à son activité

Des meubles solidaires

Le 12/11/2018
par Marjolaine Biagi
Des alvéoles jaunes pour soutenir les abeilles, des vagues bleues pour les océans, du vert pour les prédateurs menacés des forêts… Les créations de Nitsn s'inspirent des causes qu'ils défendent.
Fondateurs de Nitsn, Leandro Giacalone et Roman Wisznia conçoivent du mobilier aux couleurs de causes environnementales, et reversent 10 % de leurs ventes à des associations. La démarche, inédite, séduit et fédère.

À coups de ciseaux et de rabot, Leandro Giacalone et Roman Wisznia, fondateurs de Nitsn (Paris), donnent des couleurs à l’environnement. Une patère incrustée d’alvéoles jaunes pour soutenir les abeilles. Une horloge ornée de vagues bleues pour les océans. Un fauteuil vert pour les prédateurs menacés des forêts. Ces deux ingénieurs de 29 et 30 ans façonnent un mobilier "étendard" des causes environnementales qui leur tiennent à cœur, et reversent 10 % de leurs ventes à trois partenaires associatifs*.

Un geste généreux, et savamment calculé. "La publicité que nous font en contrepartie ces associations génère 15 % de notre chiffre d’affaires, estime Leandro. C’est gagnant-gagnant." Attention, la démarche est "sincère" ! "Nous utilisons du bois durable FSC (Forest Stewardship Council). Nous faisons tout nous-mêmes, et privilégions les circuits courts."

Le crowdfunding comme mode de financement

Leandro et Roman ont choisi la plateforme de financement collaboratif KissKissBankBank pour tester et lancer leur concept. "C’était un moyen efficace et rapide de sonder le marché, et de financer notre production." Depuis le 5 juin dernier, date de lancement de la campagne, plus de 10 000 euros de commandes ont été passés. "La communauté", comme l’appelle Leandro, peut acquérir fauteuils, horloges, patères, cartes, ou simplement faire un don.

Pour avoir les reins vraiment solides et réaliser tous ses projets (lire ci-dessous), Nitsn mise aussi sur les financements publics et le soutien d’acteurs de poids tels que la Banque publique d’investissement.

* L’association Mécènes et Parrains d’Abeilles (AMPA), la Surfrider Foundation Europe et Ferus.

Des projets tous azimuts

À court terme, Leandro et Roman comptent investir dans des locaux plus grands "pour produire plus" et développer de nouveaux matériaux et techniques (bois recyclé ou réutilisé, upcycling). "Par la suite, nous aimerions intégrer un incubateur pour bénéficier de conseils et d’expertises, avoir notre propre site Internet et distribuer nos produits dans des magasins. Nous espérons aussi embaucher un chargé de communication et un menuisier, et agir nous-mêmes directement en faveur de l’environnement."

Partager :

Fil infos

| 15/01 | 17:00 |
Questions-réponses
| 15/01 | 16:45 |
Décryptage
| 15/01 | 16:15 |
En pratique
| 15/01 | 12:30 |
Consultation publique
| 14/01 | 16:00 |
Communication 2.0