Se connecter
National Actualités
Steven Leprizé, Arca, Menuisier-ébéniste d’art

Et le bois devint fascinant…

Pour Steven Leprizé, menuisier-ébéniste d'art, "il faut connaître le produit de façon intime, tant ses réactions chimiques que mécaniques".
Doté d’une solide culture du produit et d’une inventivité sans limite, Steven Leprizé, à la tête d’Arca Créations et Ébénisterie, est en mesure de donner vie aux projets les plus ambitieux de designers et architectes d’intérieur. Un travail de l’ombre qui mérite un coup de projecteur et une prise de conscience du monde de l’art.

Un parcours dicté par la matière

2008, sur les bancs de la prestigieuse École Boulle à Paris, Steven Leprizé tâtonne, expérimente, décortique sa matière fétiche : le bois. "J’ai grandi dans le musée de machinisme agricole tenu par mon père. J’étais passionné par la restauration de mobilier, la copie de style", se souvient-il. Avec un compagnon de promo, il travaille notamment sur la technique
du bois "gonflable". Un projet qu’ils poursuivront une fois diplômés, en parallèle de leur emploi respectif, puis ensemble, dès 2009, en lançant Arca (Atelier de recherche et création en ameublement). Steven rachètera les parts de son associé en 2014, prenant seul la tête de l’entreprise.

Une approche chirurgicale

Steven Leprizé en est convaincu : "On ne peut pas créer si on ne maîtrise pas les techniques de base et les savoir-faire anciens. Il faut connaître le produit de façon intime, tant ses réactions chimiques que mécaniques". Réseaux sociaux, blogs de design, d’art contemporain… L’inventif trentenaire est en veille constante. "Cela m’inspire, me nourrit et m’empêche de perdre du temps en refaisant ce qui a peut-être déjà été fait !" L’ébéniste se fait aussi un point d’honneur à savoir, en cas de panne, avancer sans machine numérique, "d’autant qu’on est parfois plus rapide qu’elle quand on travaille intelligemment".

L’expérimentation comme credo

Depuis ses débuts, Arca se fait fort d’être un pionnier en matière d’expérimentation, ce qui a séduit nombre de designers et architectes d’intérieur. "Nous avons environ une dizaine d’expérimentations, d’échantillons, en cours. Je profite souvent de stagiaires ou je prends sur mon temps libre pour faire avancer ces projets." Un sacerdoce pour cette entreprise qui compte cinq salariés (le double en forte période) et dont le gros du chiffre d’affaires repose encore sur la menuiserie plus traditionnelle et les meubles sur mesure à destination de particuliers, d’architectes comme de grandes marques de luxe.

Le bois dans tous ses états

Chez Arca, le rendu l’emporte sur l’essence. Exit les exotiques, éthiquement et financièrement problématiques. Le côté épuré des essences indigènes classiques se prête aux transformations les plus folles : bois gonflable et son dérivé, le "WooWood®" ("technique inspirée de la marqueterie ayant la particularité de laisser apparaître un motif de manière réversible"), bois brûlé ("dont on maîtrise les finitions et la suie"), bois larmé ("métal que l’on place sous la surface qui, une fois poncé, réapparaît"), bois thermoformable ("qui ne nécessite aucun moule")… Des travaux fascinants qui ont fait de Steven Leprizé un spécialiste légitime, intervenant à l’École Boulle et travaillant avec l’École des Mines et le CNRS sur des projets de thèse.

Sous les projecteurs

Pour se faire connaître, Steven Leprizé participe régulièrement à des concours prestigieux : "Cela rythme notre travail grâce à des échéances précises, nous donne une belle visibilité auprès de la profession et parfois des dotations bienvenues. On gagne des années en termes de communication !" Outre le tout récent Prix national Stars &
Métiers 2018
catégorie Innovation*, il a remporté le Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main, catégorie Talent d’exception, pour son bureau Marsupio. Une œuvre telle un plaidoyer en faveur de ces "techniciens", trop souvent dans l’ombre des designers. "Je suis fier d’être artisan d’art, de mettre en lumière mon métier, souvent dévalué auprès des jeunes, alors que sa part créative est prédominante mais peu reconnue", regrette-t-il.

* Dossier présenté par la Chambre de métiers et de l’artisanat du Val-de-Marne.

Dates clés

2009 :  Création d’Arca et Concours Jeune Créateur d’Ateliers d’Art de France

2014 : Rachat des parts de son associé

2017 : Lauréat du Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main, catégorie Talent d’exception

2018 : Ouverture prochaine d’un atelier deux fois plus grand comprenant
un showroom. Lauréat nationalStars & Métiers, catégorie Innovation.

Partager :

Fil infos

| 19/09 | 11:30 |
Apprentissage et QQPV
| 19/09 | 11:15 |
Appel à candidatures - Paris
| 18/09 | 17:15 |
Campagne d'information
| 17/09 | 09:15 |
Action Cœur de Ville
| 17/09 | 09:00 |
Rénovation énergétique