Se connecter
National Actualités
Tendance

La coiffure, marché majeur de proximité

Le 21/10/2016
par Marjolaine Desmartin
Coupe d’argent pour la coiffure : en 2015, elle représente, avec ses 76 500 salons, le 2e secteur de l’artisanat en nombre d’entreprises.

Selon les dernières données de la 22e édition des Chiffres et Commentaires de la Fédération des centres de gestion agréés (FCGA), publiées le 18 octobre, la coiffure représente, en nombre d’entreprises, le 2e secteur de l’artisanat. Elle compte en effet 76 500 entreprises – dont 98 % de TPE –, qui dégagent un chiffre d’affaires de près de 6 milliards d'euros et emploient plus de 160 000 personnes. Plus de 20 000 apprentis y sont formés.

La répartition géographique des salons sur le territoire est assez homogène. Ils sont très présents dans les centres commerciaux, ce qui génère une forte concurrence.

Se regrouper pour être compétitifs

Les professionnels du secteur ont tendance à se regrouper afin d’accroître leur capacité à s’adapter à l’évolution du marché ou des techniques. Ces groupements représentent 10 % des salons de coiffure et un tiers du chiffre d’affaires. Ils comptent 5 à 6 salariés en moyenne par point de vente contre 2,6 pour la moyenne des salons.

Au nombre de 11 000, les coiffeurs à domicile représentent 15 % du secteur (+6 % par an depuis 10 ans). Cette progression s’explique par l’évolution des métiers de service à domicile, "l’effet auto-entrepreneur" et l’accès plus aisé à la profession : alors qu’il faut un BP au minimum pour ouvrir un salon, un CAP suffit pour être coiffeur à domicile.

Un CA malgré tout en baisse

Le chiffre d’affaires moyen est de 79 000 €. Il est en baisse de 0,4 % par rapport à 2014.

Presque la moitié des professionnels de la coiffure gagnent entre un et deux SMIC annuels nets. Plus de 87 % des coiffeurs en salon gagnent moins de deux SMIC (38,8 % moins de un SMIC et 48,5 % entre un et deux SMIC annuels nets). La tranche intermédiaire entre deux et trois SMIC représente 10,2 %. Seule une infime partie a un résultat courant net supérieur à quatre SMIC.

FCGA, n° 22, octobre 2016 - En ligne sur le site de la FCGA 

Partager :

Fil infos