Se connecter
National Actualités
Etude

Les jeunes (un peu) plus confiants en l'entrepreneuriat

D'après un récent sondage, l'entrepreneuriat gagne du terrain chez les étudiants et les élèves de lycées professionnels. Mais si plus d'1 jeune sur 3 envisage de créer son entreprise, les freins financiers restent rédhibitoires.

L'optimisme serait-il de retour chez les jeunes ? D'après le dernier baromètre Moovjee - CIC - AFE & OpinionWay publié ce mercredi 8 novembre, plus d'1 jeune sur 3 (36%) dit avoir "envie d'entreprendre". L'étude a été menée auprès de 1001 étudiants et élèves de lycées professionnels.

Certes, le sursaut est léger (+2% par rapport au sondage de 2015), mais d'autres indicateurs soulignent un regain de confiance. Ainsi, 20% des jeunes souhaitant entreprendre entendent le faire à court terme (c'est-à-dire à la sortie de leurs études), un chiffre en hausse de 7% par rapport à 2015. 

Dans l'ensemble, les étudiants et lycéens ont une bonne image de l'entrepreneur. Parmi les sondés, 44% pensent que l'entrepreneur est une personne passionnée, 43% l'associent à un "leader" et 36% à quelqu'un de "créatif". 

Une soif d'indépendance

Les jeunes séduits par l'entrepreneuriat le sont en raison de son modèle, qui tranche avec celui plus "vertical" du salariat, vécu comme pesant.

Dans cette logique, ils apprécient le fait d'être libre de leurs décisions (une motivation importante pour 87% d'entre eux), de se forger leurs propres expériences (87% également) et de montrer leur potentiel (un argument pour 85% des sondés). 

Des obstacles, toujours...

Malgré l'enthousiasme des jeunes, ces derniers restent réalistes face aux difficultés rencontrées par les chefs d'entreprise. Pour 95% des sondés, créer son entreprise en étant étudiant ou à la fin de ses études reste difficile, notamment en raison des manques de moyens financiers et d'expérience.

Toutefois, ils comptent sur les atouts de leur jeunesse, synonyme d'enthousiasme pour 38% d'entre eux et de capacité de travail (47%). 

Les trois principaux freins à l'entrepreneuriat cités sont le manque de liquidités de départ, le manque de confiance du marché et la méconnaissance de la création d’entreprise.

Un soutien familial et financier

La question des soutiens au démarrage est également cruciale. Depuis le premier sondage de 2009, indique Moovjee, trois types de soutien se partagent le podium :

  • le soutien de la famille
  • la possibilité de bénéficier du nouveau statut d’étudiant d’entrepreneur
  • le soutien d’organismes et d’associations dédiées. 

Quelque 66% des sondés indiquent qu'une aide financière à l'entrepreneuriat changerait ou conforterait leur décision de se lancer. 42% d'entre eux déclarent qu'ils n'ont pas l'intention de créer leur entreprise, mais qu'un dispositif dédié pourrait les y inciter. En outre, 24% déclarent qu'ils sont porteurs de projets et qu'un coup de pouce financier les conforterait dans leur décision.

Un manque d'information ?

Une grande majorité des lycéens et étudiants (81%) déclare ne pas être informé des dispositifs d'aide à la création d'entreprise. 

Pour aider à combler ce déficit d'information, Moovjee et son partenaire Kangae lanceront le 17 novembre prochain un portail web dédié à l'entrepreneuriat des 15-25 ans. 

www.moovjee.fr

Partager :

Fil infos

| 23/11 | 15:00 |
Apprentissage
| 23/11 | 09:45 |
Candidatures
| 23/11 | 09:15 |
travail détaché
| 22/11 | 10:30 |
Conditions de travail