Performance énergétique

DPE : quelles nouveautés depuis le 1er juillet 2021 ?

Le 09/07/2021
par Julie Clessienne
Le contenu et le calcul du diagnostic de performance énergétique (DPE) ont évolué depuis le 1er juillet 2021. Il n'est plus informatif mais opposable. Fournissant des informations essentielles sur la consommation énergétique d’un logement et son taux d’émission de gaz à effet de serre, il devient ainsi plus lisible et plus fiable pour les futurs propriétaires ou locataires.
Un sondage OpinionWay réalisé pour BigMat relate que si 58% des artisans jugent les dispositifs d’incitation à la rénovation énergétique efficaces, ils ne sont que 44% à se sentir légitimes pour en parler à leurs clients. La preuve d’un grand décalage entre ceux qui conçoivent les dispositifs et ceux qui doivent s’en emparer…
Le 30 juin dernier, Initiative France a distingué 4 lauréats dans le cadre de son appel à projets "Savoir faire demain". Tous ont en commun d’avoir créé ou repris une entreprise avec le soutien d'Initiative France et d’être engagés dans une démarche sociale, environnementale, territoriale ou sociétale. Chacun remporte 4.000€, de quoi développer leur projet original !
Face au succès de sa première phase et de ses 2.000 dossiers déposés, le guichet Tremplin de France Relance joue les prolongations jusqu’à fin 2021. Si la liste des opérations éligibles est plus restreinte depuis le 25 juin 2021, elle n’en offre pas moins beaucoup d’opportunités pour les artisans, TPE et PME qui veulent s’engager dans la transition écologique.
Après un vaste programme d’incitation au numérique mené en début d’année, le Gouvernement a annoncé ce lundi 5 juillet le fléchage de 15 millions d’euros en faveur de l’accélération de la transition écologique des artisans, commerçants et indépendants. Les réseaux des CMA et des CCI sont mis à contribution pour réaliser 35.000 audits et 10.000 actions d’accompagnement.
économie circulaire

Reprise des déchets du Bâtiment : une filière à structurer pour 2022

Le 05/07/2021
par Julie Clessienne
En janvier 2022, afin de respecter la loi anti-gaspillage, un dispositif global de reprise et de valorisation des déchets dans le bâtiment doit être opérationnel. Industriels et fédérations professionnelles du BTP planchent déjà sur la création d’un éco-organisme en charge de cet enjeu majeur. Le secteur est à l’origine de 240 millions de tonnes de déchets par an…
Dans le cadre de la loi "anti-gaspillage et économie circulaire", le Gouvernement a mis en place deux nouvelles mesures afin de limiter la production de déchets générés chaque année dans le domaine de la construction, de la rénovation et de la démolition. Elles entrent en vigueur le 1er juillet et concernent les entreprises du bâtiment comme les paysagistes.
Premier bilan pour l'expérimentation "chantier par chantier" destinée aux artisans du bâtiment non-RGE (Reconnu garant de l'environnement). Depuis son démarrage au 1er janvier dernier, l'organisme de certification Qualibat comptabilise déjà 145 dépôts de dossier - un début jugé "très encourageant" -, dont plus d'une quarantaine pour des travaux d'isolation extérieur. Les audits sur site démarre en ce mois de juin.
Lundi 21 juin 2021 - Vendredi 25 juin 2021
Bourgogne-Franche-Comté/Bretagne

Opération Coup de balai sur les déchets dangereux

Les Chambres de métiers et de l'artisanat de Bourgogne-Franche-Comté et celles de Bretagne organisent l'opération "Coup de balai sur les déchets dangereux". L'événement se tiendra du 21 au 25 juin inclus. 

Le programme bénéficie du soutien de plusieurs partenaires, parmi lesquelles la CCI, l’Ademe et les Régions.

À qui s'adresse cette opération ? 

Cette opération s'adresse aux entreprises qui produisent des déchets toxiques en quantités dispersées (peinture, solvant, diluant, colle, vernis, résine, aérosols…).

Elle vous offre une solution économiquement et techniquement acceptable pour...

Pages