Vente en ligne

Comment mettre en place le click & collect dans votre commerce ?

Le 15/12/2020
par Cécile Vicini
La crise sanitaire a considérablement modifié les habitudes de consommation des Français. Parmi les solutions innovantes qui altèrent le paysage commercial, on note le Click and Collect. Ce terme est de plus en plus familier : si les grandes enseignes ont rapidement su le mettre en application, la mise en route n’est pas aussi simple pour les petites structures. Voici quelques éléments pour vous éclairer.
Partager :

Le click and collect : qu’est-ce que c’est ? 

Ce dispositif est associé au domaine de la vente en ligne. Le consommateur peut réserver en ligne des articles disponibles dans un commerce. Il viendra ainsi le chercher plus tard : cela implique que le vendeur doit être en capacité de gérer ces commandes et de gérer les stocks en temps réel.

Quels sont les avantages ? 

Ils sont multiples et tous tendent vers un intérêt du consommateur et du vendeur : 

→ Maintenir la relation client lorsque les conditions ne le permettent pas;

→ Conserver du chiffre d’affaires;

→ Être présent sur Internet;

→ Offrir un service qui tend à se développer de plus en plus.

Je n’ai pas de site e-commerce 

Comme bon nombre de chantiers digitaux, la question du point de départ pose problème, notamment pour les plus novices. En matière de vente en ligne, il est important de procéder étape par étape

Les réseaux sociaux 

Vous pouvez tout à fait commencer votre projet via les réseaux sociaux. Ces derniers permettent d’avoir un lien quasi permanent avec vos clients, vos partenaires et vos fournisseurs. 

Utilisez ces supports pour enrichir la communication en vous axant sur plusieurs points : 

Annoncer votre projet de click and collect

→ Répondre aux différentes interrogations 

Informer des dernières actualités de votre structure (nouveaux horaires, aménagements des dispositifs sanitaires, etc.)

→ Mise en avant de produits/offres commerciales 

Bon à savoir : pour vous aider à optimiser votre page professionnelle, vous pouvez consulter notre article dédié. 

Facebook 

Si votre boutique dispose d’une page Facebook (professionnelle), vous avez la possibilité d’y associer une boutique. Cette dernière vous permettra de : 

→ Ajouter des articles (illimité) 

→ Organiser ces articles dans différentes catégories 

Communiquer avec vos clients 

→ Consulter les statistiques pour adapter votre stratégie 

→ Gérer votre stock   

Instagram 

Instagram est un réseau basé sur le partage de photographies. Si vous choisissez d’investir cet espace pour communiquer sur vos articles à vendre, il est important de soigner l’esthétique de vos visuels. 

Vous pouvez également proposer des vidéos ainsi que des stories dans lesquelles vous mettez en avant votre offre. 

Le site Internet

Vous avez un site Internet ou vous avez le projet d’en développer un ? N’hésitez pas à vous pencher sur les aides disponibles pour connaître les leviers à mettre en place. 

→ Avec la crise sanitaire, les aides du Gouvernement se sont multipliées et le numérique n’est pas laissé en touche. 

Un site e-commerce est l’idéal pour vendre en ligne. Cependant, si vous n’en disposez pas (si vous avez un site vitrine), vous pouvez tout à fait jouer la carte de la complémentarité avec les réseaux sociaux. 

Par exemple, diffuser une offre qui renvoie vers le formulaire de contact de votre site. Ainsi, les demandes seront directement envoyées à l’adresse e-mail associée. 

Le téléphone 

Cet outil reste privilégié pour que vos clients puissent maintenir le contact. Pour que ces derniers trouvent vos coordonnées facilement, veillez à ce qu’elles soient visibles (et à jour) sur les réseaux sociaux et sur Google. 

Bien entendu, vous ne pourrez pas facturer en ligne, mais les clients pourront payer une fois qu’ils sont présents pour retirer leurs achats. 

Les marketplaces : comment s’y retrouver ? 

Elles étaient déjà présentes dans le paysage digital bien avant le confinement, mais les initiatives se sont multipliées, à l’initiative de collectivités, d’artisans, de professionnels solidaires, etc. 

On compte des plateformes nationales et internationales, mais aussi des plateformes locales

Quel que soit le modèle choisi, le principe est toujours le même : il suffit de référencer vos articles, sans avoir à développer de support digital de votre côté. 

Les consommateurs y font leur marché, et récupèrent leurs produits par livraison. Les structures de vente vous redistribuent les gains une fois la commande effectuée. 

Pour choisir la marketplace qui correspond à vos besoins et à vos attentes, il est important de pencher sur les conditions générales de vente et les commissions qui sont prélevées sur les ventes. 

>> Pour connaître les solutions les plus adaptées à vos besoins, vous pouvez vous connecter ici (https://www.clique-mon-commerce.gouv.fr), un site qui recense toutes les solutions numériques disponibles dans votre région et qui sont référencées par l’État. 

À titre indicatif, le Gouvernement prévoir un label pour l’année 2021. Celui-ci sera remis aux places de marché dites « vertueuses » : un gage de qualité pour les artisans et commerçants qui souhaitent sélectionner des espaces numériques sur lesquels s’appuyer. 

J’ai / je souhaite un site e-commerce 

Si vous avez déjà un site e-commerce, alors vous pouvez déjà mettre en place un système de click and collect. 

Il suffit simplement d’indiquer l’option à l’étape de la validation de la commande. Cela a un double avantage pour les clients :

→ Ils s’affranchissent des frais liés à la livraison et/ou évitent d’atteindre le franco 

→ Ils disposent de leurs achats plus rapidement 

Si vous ne disposez pas encore de site e-commerce, ce projet doit être considéré avec minutie. 

Par où commencer ? 

La première étape est de faire un bilan afin de recevoir un diagnostic. En ce sens, CMA France mobilise ses experts pour vous accompagner dans votre projet : à travers des questions ciblées, vous pourrez avoir un aperçu global de votre image digitale et les « travaux » à effectuer pour gagner en efficacité.

Vous pouvez également vous rendre sur le portail de la transformation numérique des entreprises. Vous y trouverez un grand nombre d’informations pour vous documenter et lancer votre projet. 

La gestion des stocks 

Qui dit Click & Collect dit gestion des stocks pour suivre leur évolution en temps réel. Cela donne également des notions de valeur auprès de la clientèle : 

→ Réactivité 

→ Disponibilité des produits 

Côté vendeur, une bonne gestion implique également des avantages comme la limitation des produits périssables, mais également la réduction des coûts liés au stockage

Pour vous aider dans cette démarche, voici quelques conseils : 

→ Listez les produits les plus vendus et analysez leur rotation pour optimiser vos commandes auprès des fournisseurs;

→ Vérifiez les délais de livraison de la part de vos fournisseurs, notamment en période de crise sanitaire 

→ Consultez régulièrement l’état de vos stocks.

Le saviez-vous ? Un consommateur qui ne peut pas commander dans l’immédiat fait naître un sentiment de frustration, ce qui peut avoir un impact négatif sur votre chiffre d’affaires. 

Des logiciels libres à votre disposition 

>> Vous trouverez sur ce lien des logiciels open source (gratuits) que vous pouvez utiliser pour la gestion de votre entreprise. Gestion de projet, communication, bureautique, graphisme (…), un véritable arsenal numérique est à votre disposition pour amorcer votre projet de transition numérique et vous lancer dans le click and collect.

Partager :