Se connecter
National Actualités
Former ses salariés

Faire de ses hommes des acteurs et non des exécutants

Truttmann artisan
Bernard Truttmann l’affirme volontiers : "une reprise d’entreprise, c’est toujours un cursus atypique". Rien ne prédestinait donc cet ancien cadre dirigeant d’une multinationale à reprendre l’entreprise Pierre Garnier Toiture, à Niederhausbergen, près de Strasbourg (67). Ni à perpétuer sa tradition : en faire un centre de formation à l’excellence…

En 2008, Bernard Truttmann reprend une petite entreprise de toiture à proximité immédiate de Strasbourg. "Pierre Garnier, mon prédécesseur, avait fait de son entreprise un véritable centre de formation, embauchant, depuis 1984, des dizaines d’apprentis qu’il formait avant de les laisser prendre leur envol. Pas question pour moi de prendre un virage à 180°. J’ai juste réfléchi à une nouvelle stratégie : embaucher des apprentis oui, mais après une sélection fine, en adéquation avec les besoins techniques mais également comportementaux de l’entreprise", relate Bernard Truttmann.

Aujourd’hui, parmi l’effectif (neuf salariés), on dénombre plus de la moitié d’anciens apprentis, formés aux méthodes et aux valeurs de l’entreprise. "Chaque embauche doit correspondre à un vrai projet de formation, d’où l’intérêt de bien appréhender le candidat, mais aussi sa famille, censée le motiver, et son environnement, pour être sûr de faire le bon choix. On les pousse également dès le début à se dépasser, à se frotter à la comparaison lors de concours
comme un des Meilleurs apprentis de France.* "

Un bon couvreur = 32 formations

Bernard Truttmann croit également beaucoup à la formation continue : "Nous avons recensé pas moins de 32 formations indispensables, hors cursus scolaire, pour faire de nos couvreurs des professionnels qualifiés et autonomes. Cela va des sessions techniques (différents Caces**, sécurité sur le chantier, travaux en hauteur…) à celles sur le développement personnel (compétences managériales, rédactionnelles, relationnelles…). Dans le secteur du bâtiment, nous avons de plus en plus besoin d’équipes acteurs du chantier et beaucoup moins de simples exécutants." 

Un investissement qui pèse forcément sur le budget et la productivité de l’entreprise, vite contrebalancé par des résultats impressionnants : zéro recours en garanties décennales de la part des clients et le cap des 1 000 jours sans accident atteint pour les salariés !

* Déjà quatre médailles d’or au niveau régional et une médaille d’argent nationale
pour les apprentis de l’entreprise !

 

Méthode et organisation

Le maître-mot pour Bernard Truttmann, c’est l’anticipation. "Je suis en veille permanente, que ce soit sur la réglementation ou les nouveaux produits. Ainsi, je prévois assez tôt les inscriptions aux sessions de formation et je profite des périodes creuses pour y envoyer mes salariés." Le dirigeant est ainsi très au fait des calendriers de formation proposés par sa CMA mais aussi par sa section locale de la Fédération française du bâtiment – "qui propose beaucoup de petits modules très pratiques" - et par l’OPPBTP pour ce qui est relatif aux questions de sécurité sur les chantiers.

Consultez votre conseiller CMA pour connaître les formations proposées. Numéro d’appel commun : 0825 36 36 36 (0,15 € TTC/min) / Annuairecma.artisanat.fr / FFB / OPPBTP

Partager :

Fil infos

| 24/05 | 09:45 |
Loi alimentation
| 23/05 | 15:30 |
Formation professionnelle
| 22/05 | 16:45 |
Gironde
| 22/05 | 14:45 |
Emplois
| 22/05 | 09:45 |
Fromagerie