Se connecter
National Actualités
JEMA

Les artisans d'art se rencontrent à Montreuil

Dans le cadre des Journées européennes des métiers d'art (JEMA) 2018, la plateforme Faber.place organisait à Montreuil la première édition d'Artisans en Scène, un événement dédié aux artisans et prescripteurs de l'ameublement et de la décoration d'intérieur. Un cycle de conférences et de rencontres, dont Le Monde des Artisans était partenaire.

Quoi de mieux qu'une ancienne marbrerie pour accueillir un événement dédié à l'artisanat d'art ? C'est à La Marbrerie, salle de spectacles située à Montreuil (Seine-Saint-Denis) que se sont réunis 290 artisans, architectes et designers de l'ameublement et de la décoration d'intérieur, jeudi 5 avril.

Plusieurs conférences se sont succédé dans la journée, la première portant sur le rôle social et économique des artisans à l'heure de l'économie numérique et de la transformation de l'apprentissage.

D'autres thématiques ont été abordées, telles que les risques de santé, la logistique (comment gérer le manque d'espace), la fabrication numérique, le financement, ou encore la stratégie de création de marque.

Des "rencontres-minutes" pour interagir

Autre point fort de cette journée : les rencontres entre artisans et prescripteurs. Sur le modèle du "speed-dating", les "rencontres-minutes" ont permis de mettre en contact les artisans d'art avec des designers, prescripteurs et architectes du secteur de l'ameublement et de la décoration. 

Le concept : quelques petites minutes (3 ? 5 ? le temps passe si vite...) pour faire connaissance, échanger des expériences, des projets et des contacts.

Tapissière-décoratrice, Laurence Dugé de Bernonville fait partie de ces artisans d'art prêts à "réseauter" ! Anciennement secrétaire dans un cabinet d'avocat, elle a lancé son entreprise de fabrication de rideaux, stores et voilages et de réfection de sièges en 2014, suite à un CAP d'ameublement siège et décor. Sa reconversion n'est pas le fruit du hasard : à 18 ans, passionnée par les sièges anciens, elle s'est d'abord lancée dans une formation de décoratrice-étalagiste. Pour Laurence, comme pour beaucoup d'autres participants, l'événement "offre l'occasion de sortir de l'atelier". Une bouffée d'air frais qui permet de prendre de la hauteur...

Autre profil : celui de Romain Lefort. Après avoir douze ans de salariat, ce pétillant peintre décorateur a lancé sa propre entreprise il y a cinq mois, à son retour de New York où il a eu la chance de travailler entre 2015 et 2017. "Le fait de travailler à son compte est un peu stressant : il faut gérer l'administratif, la comptabilité, et les relations avec les nombreux fournisseurs", admet-il. Venu équipé d'échantillons, Romain a mis tous les atouts de son côté pour faire connaître son travail. Car, après tout, le visuel est central dans son savoir-faire : il peint et dore, mais crée aussi à partir de matières minérales des décors contemporains, grâce à des procédés variés, tels que la métalisation à froid.

Tapissière-décoratrice à la tête du Crapaud charmant, Nathalie Monnain restaure des sièges et crée une variété de rideaux, stores, et coussins. Elle aussi est une "reconvertie". Autrefois responsable santé-sécurité dans l'industrie, elle éprouvait un "malaise" à exercer une activité "trop peu concrète, avec des tableaux Excel". Un "déclic" et un CAP plus tard - les bons conseils de la CMA de l'Essonne en prime - et la voilà installée dans son atelier, à Sainte-Geneviève-des-Bois. A noter que la formation n'a pas été de tout repos : "j'ai d'abord fait un stage d'une semaine et ai été conquise... Puis j'ai été découragée par plusieurs expériences, mais j'ai persisté", se félicite-t-elle. Ce qui lui plaît dans le métier ? "Le fait de redonner vie à des objets, et perspectives très variées qu'offre la réparation". 

Basée à Beauchamp, dans le Val-d'Oise, Sabrina Maillard, fondatrice de Tito M., s'est spécialisée dans la fabrication de décoration d'intérieur en bois PEFC (filière durable), dans une démarche écoresponsable. Tous ses produits "sont conçus pour durer". "Ce qui m'intéresse dans l'artisanat, c'est la restitution de la qualité", insiste-t-elle. "Ces rencontres-minutes d'Artisans en Scène sont pour moi l'occasion de montrer qui je suis, et d'intéresser les autres participants", se réjouit-elle. 

Expérience à renouveler, donc !

www.artisansenscene.com

Partager :

Fil infos

| 20/07 | 12:45 |
Fiscalité
| 19/07 | 18:30 |
Conjoncture
| 17/07 | 12:00 |
Métiers d'art
| 13/07 | 10:30 |
Handicap
| 13/07 | 09:00 |
Tourisme et artisanat