Nomination

Jean-Luc Hoffmann, nouveau président des artisans alsaciens

Le 07/05/2020
par lemondedesartisans.fr
Jean-Luc Hoffmann est le nouveau président de la chambre de métiers et de l’artisanat d’Alsace. Le boucher-charcutier-traiteur a été désigné le mercredi 6 mai par les membres de l'assemblée plénière élective réunis en visioconférence pour succéder à Bernard Stalter, décédé le 13 avril dernier.
Regards croisés

Le micro devenu macro

Le 18/11/2019
par Sophie de Courtivron
Depuis l’origine, les artisans réclament que le régime de micro-entrepreneur (initialement auto-entrepreneur) soit un « sas » permettant à l’entrepreneur, au bout de deux ans maximum, d’opter pour un statut de droit commun, assurant la pérennité de son entreprise. En vain. Le « squatteur » s’est installé, il fragilise les entreprises classiques, et prend de plus en plus de place.
Financement

Contrats d'apprentissage : les CMA obtiennent gain de cause

Le 29/10/2019
par Samira Hamiche
Les contrats d'apprentissage signés depuis septembre 2019 pourront être financés, selon le schéma le plus favorable, sur la base du coût contrat (défini par les branches) ou sur la base du coût préfectoral. Puis, à compter de juillet 2020, tous les contrats seront financés sur la base du coût contrat.
Entretien

La loi Pacte vue par Bernard Stalter

Le 29/04/2019
par Propos recueillis par Julie Clessienne
Portrait de Bernard Stalter, président de CMA France
L'Assemblée nationale a définitivement adopté la loi Pacte (Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises) le 11 avril dernier. Destinée à "faire grandir les entreprises" et à créer de l'emploi, elle comporte certaines mesures visant spécialement les artisans, sur lesquelles Bernard Stalter, président de CMA France, revient, en exclusivité pour Le Monde des Artisans.
Politique économique

Loi Pacte : Bruno Le Maire rassure et resserre

Le 20/06/2018
par Samira Hamiche
Bruno Le Maire APCMA
Convié à clôturer l'assemblée générale des Chambres de métiers et de l'artisanat, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a voulu rassurer les acteurs du secteur, tout en défendant l'intangibilité de Bercy sur certains sujets sensibles, comme la fin du SPI obligatoire ou la mutualisation des répertoires des métiers et du commerce et de l'industrie.

Pages