Vivier de talents

Convaincue de l’intérêt de se diversifier et de surprendre, Fabienne Saligue multiplie les partenariats, rend visible ses projets "sur notre site récemment modernisé, sur Facebook, Pinterest, Instagram…". Et pour lancer des créations originales, rien de plus simple : "Le Viaduc des Arts, où l’entreprise est installée depuis sa réhabilitation, permet de collaborer facilement entre voisins.

Matière sans limite

Art ancestral, la gainerie consiste à recouvrir n’importe quelle structure avec du cuir : mobilier, mur, objets de bureau… S’il n’existe plus de formation à proprement parler, les dernières entreprises à pratiquer ce métier (cinq à Paris, dix en province) puisent au besoin leur main-d’œuvre dans le secteur de la maroquinerie-sellerie. "Nous travaillons le cuir sous toutes ses formes – gaufré, tissé, troué, plissé… – et l’enrichissons à l’envi – patine, peinture, dorure, le tout à la main", explique Julien, le chef d’atelier.

Artisans tanneurs-mégissiers

De la bête à la belle

Le 02/08/2018
par Isabelle Flayeux
Le métier de tanneur-mégissier est caractérisé par la répétition, la précision et l’excellence du geste. Si les professionnels sont peu nombreux, la filière perdure grâce à une diversification guidée par les modes et les préoccupations écologiques. Rencontre avec Jérôme Verdier, dirigeant d’Alran SAS dans le Tarn et président de la Fédération française de la tannerie-mégisserie (FFTM), et Marielle Philip, artisan qui valorise en cuir les déchets de peau de poisson.
FL Services

Innover, et le faire savoir

Le 08/12/2017
par Mélanie Kochert
Franck Rommel a créé son entreprise de plomberie-chauffagerie-électricité en 2005. À Brive-la-Gaillarde, l’affaire prospère, les commandes affluent chaque année. Jusqu’en 2014, où la concurrence déferle telle une vague. L’artisan comprend qu’il y a urgence. Pour rester dans la course, il doit évoluer.