Se connecter
National Actualités
Projet de loi

Réforme de l'apprentissage : l'Artisanat salue les mesures

Le 12/02/2018
par lemondedesartisans.fr
Dévoilées le 9 février dernier, les vingt mesures du projet de loi sur l'apprentissage retenues par le gouvernement ont été accueillies favorablement par le réseau des Chambres de métiers et de l'artisanat. Celui-ci restera toutefois vigilant et mobilisé lors des prochaines phases de débat et d'application de la réforme.

Le gouvernement a présenté le 9 février les vingt mesures du futur projet de loi de réforme de l'apprentissage. Découvrez les réactions des acteurs de l'artisanat, engagés depuis toujours pour la promotion de l'apprentissage.

Le président de l'Assemblée permanente des Chambres de métiers et de l'artisanat (APCMA), Bernard Stalter, s'est réjoui de la reprise de propositions issues du Livre blanc du réseau des CMA, tout en prônant la prudence : "nous resterons attentifs à leurs déclinaisons dans le projet de loi".

"Le dispositif d’entrées et sorties permanentes, tout au long de l’année, retenu par la ministre, doit donner une plus grande flexibilité et une plus grande adaptation aux besoins des entreprises et des apprenants", a rappelé Bernard Stalter.

L'APCMA salue également la revalorisation du statut de maître d'apprentissage, mais souhaite aller plus loin que la proposition du gouvernement en leur attribuant des points de retraite complémentaires, pour "valoriser la fonction de celles et ceux qui ont un rôle pivot dans la transmission des savoirs et savoir-faire et qui donnent aux jeunes les clés de la réussite."

Les chambres de métiers, partenaires de l'apprentissage

En outre, l'APCMA demandait "à être reconnue comme partenaire à part entière du service public régional de l’orientation" et "à ce que les résultats des CFA, les débouchés des métiers sur l’emploi soient diffusés dans les centres d’information et d’orientation – CIO –, en lien avec les compétences des Régions en la matière". "Les apprentis pourront ainsi choisir au mieux leur orientation plutôt que de la subir", a souligné le président de l'APCMA.

Autre succès pour l'institution : "la mise en place de contrats d’objectifs et de moyens pluriannuels passés entre les branches professionnelles et la Région", évoquée le 24 janvier dernier lors de la visite d'un CFA en Indre-et-Loire. "L’adoption de cette proposition illustre également le rôle pivot du réseau des CMA entre les différents acteurs de cette concertation qui aura permis de garder l’équilibre", met en exergue Bernard Stalter.

"Maintenant, il faut aboutir"

"Je me félicite que nous sortions de cette période par le haut, grâce à l’écoute de Muriel Pénicaud et à l’implication de tous, en ayant trouvé un compromis équilibré entre Régions et branches et au profit des principaux intéressés : les jeunes et les entreprises", a par ailleurs salué Bernard Stalter

Le président de l'APCMA met toutefois en garde : le réseau des CMA "sera un partenaire actif et vigilant pour la suite du processus".  "Nous sommes à pied d’œuvre pour transformer en actions les résultats de cette concertation. C’est maintenant un travail de concertation, qui devra aboutir à des mesures concrètes qui commence. Nous nous sommes donné les moyens de réussir, maintenant il faut aboutir. Là encore, comme il vient de le démontrer, le réseau des chambres de métiers et de l’artisanat sera force de propositions".

Les acteurs de l'Artisanat mobilisés

D'autres organisations d'envergure ont réagi à la réforme, comme l'Union des entreprises de proximité (U2P) et sa branche bâtiment, la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb).

Retrouvez ici leurs réactions : U2P - Capeb.

Partager :

Fil infos

| 20/09 | 16:30 |
Transformation numérique
| 20/09 | 16:30 |
Prélèvement à la source
| 20/09 | 15:45 |
Loi Elan
| 20/09 | 15:30 |
Apprentissage et QQPV
| 19/09 | 11:30 |
Apprentissage et QQPV