Commercialisation

"Click & collect" : comment se lancer ?

Le 22/02/2021
par Julie Clessienne
Confinement, couvre-feu et gestes barrières incitent les artisans et commerçants à revoir leur mode de commercialisation. Le click & collect s’avère un levier efficace pour maintenir ou développer son activité en cette période. Plus rentable et plus simple à mettre en œuvre que la livraison à domicile, il nécessite toutefois un minimum de préparation…
Partager :

Qu’est-ce que le click & collect ?

Le click & collect (ou retrait en magasin ou cliqué-retiré) permet la réservation d’un produit "à distance" (via votre site ou vos réseaux sociaux), puis son retrait en magasin.

Ses avantages sont nombreux :

  • réduire les files devant votre commerce et le temps d’attente,
  • fidéliser votre clientèle,
  • développer votre visibilité (votre présence en ligne vous rend accessible 24h/24),
  • ne pas imposer de frais de livraison ou d’envoi

Le "drive", qui permet à l’acheteur de rester dans son véhicule, en est un dérivé.

Bon à savoir : le chiffre d’affaires généré par les ventes réalisées via le click and collect n’est pas pris en compte dans le calcul de l’aide au titre du fonds de solidarité.

 

Montrez que votre activité continue

Commencez par faire savoir que vous proposez ce nouveau service en l’affichant en vitrine ou en boutique.

Profitez des réseaux sociaux pour informer vos clients de l’adresse en ligne à laquelle il est possible de commander vos produits. Postez l’information régulièrement.

Envoyez des e-mails ou des SMS aux clients dont vous avez les coordonnées.

N'oubliez pas d'indiquer les modalités de précommande et de "click & collect" sur la devanture de votre magasin : cela correspond à une exigence du "Protocole sanitaire renforcé pour les commerces".

Comment mettre en place le click & collect en ligne ?

L’idéal est de posséder un site de e-commerce.

Vous pouvez aussi permettre à vos clients de passer commande directement via un formulaire sur votre site vitrine (de type Frama Form, SurveyMonkey, Google Form…), par le biais de votre page professionnelle sur les réseaux sociaux ou simplement par téléphone ("call & collect").

Vos clients n’ont plus qu’à venir chercher "physiquement" leur commande devant la boutique et, le cas échéant effectuer le paiement de leur achat.

Comment organiser les retraits dans votre commerce ?

Créer un comptoir de retrait dédié, à l’entrée de votre magasin, optimisera la gestion de votre jauge et le temps d’attente.

De même que l’instauration de plages horaires pour les retraits.

Vous pouvez aussi déposer la commande sur le pas de votre porte, si le client a la possibilité de signaler son arrivée ou de prendre rendez-vous.

Organisez-vous au mieux en classant les produits qui doivent être retirés pour ne pas faire attendre vos clients.

Dans tous les cas, le respect des consignes sanitaires reste impératif !

Vente à distance, vigilance !

Pour anticiper tout souci, soyez particulièrement attentif à la gestion de vos stocks, d’autant plus si vous multipliez les sources de commandes.

Rappelez-vous aussi que les achats réalisés en ligne ou par téléphone suivi d’un retrait en boutique sont soumis à la réglementation relative à la vente à distance (droit de rétractation de 14 jours pour le consommateur).

Allez plus loin dans votre démarche de numérisation

  • Évaluation en 10 mn votre maturité numérique grâce à l’outil d’autodiagnostic mis en place par le réseau des CMA : autodiag-num.artisanat.fr
  • Sélection d’offres de solutions numériques à tarif préférentiel réalisée par le site du ministère de l’Économie : clique-mon-commerce.gouv.fr
  • Panorama des solutions click-and-collect pour les retailers : e-marketing.fr
Partager :