Vos droits

LFR1 : 220 milliards d’euros débloqués en 2021. Et pour vous ?

Le 27/08/2021
par Laëtitia Muller
Destinée à financer les dispositifs d’accompagnement de sortie de crise sanitaire, la loi de finances rectificative (LFR) pour 2021 prévoit un déficit public abyssal de 220 milliards d’euros. Parmi ses principales mesures : la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat, exonérée d’impôt et de cotisations, prolongée jusqu’au 31 mars 2022, ou encore le fonds de solidarité, qui a pris fin en août mais que Bercy se dit prêt à réactiver si besoin. Faisons le point.
Bonne nouvelle pour les personnes qui souhaitent écouler leurs tickets restaurant : l’augmentation du plafond journalier (de 19 à 38€), mise en place par Bercy depuis juin 2020 pour faire face à la crise, a été reconduite jusqu’au mois de février 2022. Une raison de plus pour profiter des terrasses de vos restaurants préférés en cette fin d'été, tout en relançant leur activité !
La rentrée approche… Les entreprises qui ont recruté des jeunes en alternance peuvent se poser la question de leur salaire. Contrat de professionnalisation ou contrat d’apprentissage : des rémunérations s’appliquent en fonction de l’âge et des niveaux de formation. A quel montant s'élèvent-elles ? Explications.
Soutien

Le fonds de solidarité couvrira les pertes d’août

Le 18/08/2021
par Laëtitia Muller
L’État reste au chevet des entreprises les plus durement touchées par la crise. Un décret vient d’augmenter les aides issues du fonds de solidarité pour le mois d’août 2021 et de les prolonger jusqu’au 15 décembre prochain. En parallèle, Bercy annonce l’extension du dispositif "coût fixes". avec une aide baptisée « nouvelle entreprise », qui inclut les structures créées après le 1er janvier 2019 dans la liste des bénéficiaires.
Soutien

Une aide pour les commerces multiactivités en zone rurale

Le 04/08/2021
par Cécile Vicini
Le Gouvernement a annoncé une aide destinée aux commerces qui se situent en zone rurale, qui régissent plusieurs activités et dont l’activité principale n’est pas éligible aux autres aides mises en place par l’État depuis le début de la pandémie. Qui sont les bénéficiaires ? Quelle est la procédure à suivre ? Explications.
La baisse de fréquentation pointée par les coiffeurs semble durer dans le temps et inquiète les professionnels du secteur. Ces derniers avaient demandé, pour les aider, une baisse du taux de TVA à 10 % auprès du Gouvernement, mais la requête a été refusée par Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance. Explications. 

Pages