La dernière phase du déconfinement est enclenchée depuis le mercredi 30 juin. En découle la réactualisation du protocole sanitaire en entreprise, qui assure la santé et la sécurité des salariés face à la Covid. La mise à jour porte essentiellement sur l’accès plus facile à la vaccination en entreprise, l’assouplissement du télétravail et la suppression de la jauge appliquée dans les lieux de restauration.
Mis en place depuis le mois de janvier dernier, leur objectif est de lutter contre l’épidémie et d’isoler rapidement les personnes porteuses du virus (ou qui en présentent le risque), sans passer par la case médecin traitant. Un décret du 16 juin 2021 prolonge le régime dérogatoire de ces dispositifs exceptionnels et sont par conséquent opérationnels jusqu’à la fin du mois de septembre.
La création d’un compte en ligne accidents du travail et maladies professionnelles (AT/MP) devient obligatoire pour toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, à compter du 1er janvier 2022. La démarche doit être réalisée avant le 1er décembre. Artisans, commerçants, ce compte vous permettra notamment de suivre vos taux de cotisation AT/MP notifiés, le détail de leur calcul et faire le point sur vos sinistres récemment reconnus.
Lundi 21 juin 2021 - Vendredi 25 juin 2021
Bourgogne-Franche-Comté/Bretagne

Opération Coup de balai sur les déchets dangereux

Les Chambres de métiers et de l'artisanat de Bourgogne-Franche-Comté et celles de Bretagne organisent l'opération "Coup de balai sur les déchets dangereux". L'événement se tiendra du 21 au 25 juin inclus. 

Le programme bénéficie du soutien de plusieurs partenaires, parmi lesquelles la CCI, l’Ademe et les Régions.

À qui s'adresse cette opération ? 

Cette opération s'adresse aux entreprises qui produisent des déchets toxiques en quantités dispersées (peinture, solvant, diluant, colle, vernis, résine, aérosols…).

Elle vous offre une solution économiquement et techniquement acceptable pour...

Depuis le 9 juin dernier, les consommateurs peuvent scanner un QR code à l'entrée de certains établissements, comme les bars, les cafés, les restaurants ou encore les salles de sport. Objectif : remplacer les cahiers de rappel pour notifier les clients dès lors qu’ils entrent en contact avec une personne infectée. Alors quelles sont les mesures à mettre en place pour les professionnels qui souhaitent s’équiper de ce dispositif ?
Formalités

Réouverture : dispense de visite de la commission de sécurité

Le 11/06/2021
par Laëtitia Muller
Avant toute ouverture d'un établissement au public ainsi qu'avant la réouverture d'un établissement fermé pendant plus de dix mois, il est procédé normalement à une visite de réception par la commission de sécurité. Une obligation qui a dû, elle aussi, s’adapter dans le contexte de la crise sanitaire liée à la Covid… Explications.
Depuis ce mercredi 9 juin, les règles sanitaires s’assouplissent dans le cadre du déconfinement en quatre temps, mis en place par Emmanuel Macron. Cette troisième étape marque la baisse de rigueur sur le télétravail, mais aussi dans les espaces de travail communs. Alors quelles sont les évolutions et les points concernés ? Décryptage.
Étude

Un chef d’entreprise sur trois a le moral en berne

Le 02/06/2021
par Laëtitia Muller
Le risque de burn-out a doublé en un an chez les artisans et commerçants : c’est ce qui ressort de l’étude de mars 2021 menée par l’Observatoire Amarok Son président, le Professeur Olivier Torrès, y évoque le développement des sentiments d’impuissance et d’empêchement chez les chefs d’entreprise artisanale. Une fois le diagnostic posé, il n’oublie pas d’établir l’ordonnance pour aller mieux.
C’est la conclusion d’une étude publiée conjointement par l’Organisation mondiale de la santé et l’Organisation internationale du travail. Menée avant l’épisode pandémique, elle met en avant un constat édifiant : travailler plus de 55 heures par semaine entraînerait une hausse de 35 % du risque d’accident vasculaire cérébral. Décryptage.
Déconfinement

Témoignage : « Carton plein » pour la reprise … et après ?

Le 19/05/2021
par Propos recueillis par Cécile Vicini
Olivier Desaleux, photographe indépendant à Évry, dans l’Essonne, a réouvert son studio photo après de longues semaines de fermeture. Comme de nombreux artisans et commerçants classifiés « non essentiels », la date du 19 mai était vivement attendue. Quel est le bilan de l’activité aujourd’hui et quelle est la visibilité à moyen terme ? Il a accepté de répondre à nos questions.

Pages